D'ETIENNE DE BYZANCE EXAMEN CRITIQUE

Μέγεθος: px
Εμφάνιση ξεκινά από τη σελίδα:

Download "D'ETIENNE DE BYZANCE EXAMEN CRITIQUE"

Transcript

1 EXAMEN CRITIQUE D'UNE NOUVELLE ÉDITION D'ETIENNE DE BYZANCE EXTRAIT DU JOURNAL DES SAVANTS. (Novembre i838.) Lorsqu'on étudie l'histoire littéraire de la Grèce classique, on est à la fois surpris et affligé de la prodigieuse quantité de noms d'auteurs, dont les ouvrages sont aujourd'hui inconnus, morcelés ou incomplets. Combien de poëtes, de géographes, d'histoi'iens dont nous ne possédons qu'une ou deux citations! Combien de traités curieux d'histoire et de géographie, de périples, de descriptions maritimes que nous ne connaissons que par les titres! Le siècle qui précéda immédiatement l'âge de la décadence a cela surtout de remarquable qu'il était trèsversé dans la lecture des ouvrages de l'antiquité, et nous en trouvons la preuve dans les lexicographes qui écrivirent pendant les iv e, V e et vi 6 siècles.^. Parmi ces derniers il en est plusieurs qui méritent à tous égards notre estime et notre reconnaissance, pour nous avoir conservé tant de fragments que, sans eux, nous ne connaîtrions pas.et à ce titre nous devons placer en première ligne Etienne de Byzance, dont nous n'avons cependant qu'un abrégé bien incomplet dû aux soins d'hermolaus qui luimême a été abrégé dans les siècles suivants.

2 ( 2 ) Nous ne voulons point renouveler ici des regrets déjà si souvent exprimés et toujours superflus. Mais nous n'hésitons pas à dire que la perte de cette véritable encyclopédie, rédigée sous la forme ethnographique, se fait sentir journellement à tous ceux qui vivent dans l'étude de l'antiquité. Sans doute le style actuel d'etienne de Byzance est parfois obscur et pèche souvent par le manque de pureté ; mais l'origine de ces défauts est facile à indiquer. Hermolaus et ses propres abréviateurs se sont permis de retrancher une grande partie des citations, et n'ont pas eu le soin de rétablir les liaisons devenues nécessaires par de nombreuses coupures. Ils voulaient d'ailleurs éviter la monotonie des formes explicatives dans les différents articles d'un dictionnaire et la répétition de termes dont l'emploi multiplié serait devenu fastidieux. De là cette foule de pronoms relatifs beaucoup trop éloignés de leurs sujets et même sans sujet. De là aussi ces doubles emplois, tels que Ί&ρμάταχ, Ίαω^μαται et Ίυρμα-Tzu, ΐΐάρα/σνς, Πραΐανς et Πρίαισνς ; Θνμζ&ζ et TiÇte/i Pac/ki-ουσίχ et VoJkvouâiai ; doubles emplois très-concevables dans le travail original de l'auteur, parce que dans le principe cette variété d'orthographe était justifiée par des exemples. I.es travaux de Thomas de Pinédo, d'holsténius et de Berkélius ont contribué, nous l'avouerons, à améliorer le texte d'etienne de Byzance; mais ils. ne suffisaient plus aujourd'hui. Depuis lors, en effet, la philologie et la critique littérale ont fait tant de progrès et poussé si loin leurs découvertes, tant de passages ont été remaniés, tant de corrections proposées et adoptées, qu'on sentait généralement le besoin d'une édition nouvelle, refaite entièrement d'après les travaux antérieurs et qui put tenir lieu de toutes les autres. Cette tâche, si pénible et si difficile, vient d'être remplie en partie par un savant professeur de Leipsick, M. Westermann, déjà connu dans la science par plusieurs ouvrages remarquables sous le rapport historique et philologique. Son dernier travail est du genre de ceux qui ne peuvent être appréciés qu'après un long examen et par un usage de chaque jour. Aussi n'avons-nous pas la prétention de porter un jugement; nous voulons seulement attirer l'attention du monde érudit sur une publication..si longtemps désirée, et examiner avec l'éditeur lui-même quelles sont les sources qu'il a consultées, s'il n'en a point oublié, s'il a bien fait toutes les corrections nécessaires, enfin si le travail qu'il nous donne aujourd'hui peut tenir lieu de ceux des éditeurs précédents. Et avant tout, nous professons une sincère admiration pour le savoir el les profondes connaissances du nouvel éditeur; et si parfois nous ne sommes pas du même avis que lui. si nous trouvons que son attention ne

3 ( 5 ) s'est pas toujours soutenue et s'est lassée quelquefois au milieu de cet énorme farrago de leçons et de variantes dont il parle dans sa préface, nos observations, failes toujours sous la forme dubitative, ne peuvent en rien diminuer le mérite de son livre. I.es réserves d'un assentiment d'ailleurs bien réel disent souvent beaucoup plus que les phrases laudatives d'un enthousiasme préparé à l'avance. L'intérêt seul de la science et de la vérité historique doit guider la critique, et nous nous estimerons beureux si nous parvenons à attirer de nouveau l'attention de M. Westermann sur certains passages peu corrects, selon nous, et si nous pouvons le ramener quelquefois à notre opinion. Le volume dont nous allons rendre compte se compose de 358 pages ; savoir 3 ι 9 pour le texte, ι 5 pour la table des matières et xxiv pour la préface. Les passages des différents auteurs cités par Etienne de Byzance sont indiqués au bas des pages, sans notes ni variantes. Nous concevons très-bien que l'éditeur ait pu réserver ses commentaires pour les volumes suivants, qui doivent aussi comprendre les variantes. Nous aurions préféré cependant de trouver ces dernières au bas des pages, afin que le lecteur pût au premier coup d'œil comparer les éléments fournis par les manuscrits et le texte refait par M. Westermann. Cette addition, du moins nous le pensons, n'aurait pas beaucoup augmenté les frais du volume, et tout le monde y aurait trouvé un avantage, que le système adopté par le libraire ne peut compenser en aucune manière. Nous regrettons aussi que la table des matières soit incomplète ; il y manque une partie bien importante, à savoir les noms mentionnés dans les différents articles de l'ouvrage d'etienne de Byzance, et en dehors de l'ordre alphabétique. Cette table avait déjà été donnée par les éditeurs précédents, Thomas de Pinédo, Berkélius, et même par l'édition de Bâle; nous nous expliquons donc difficilement l'oubli de M. Westermann. Nous disions plus haut que l'éditeur avait réservé ses notes et ses commentaires pour les volumes suivants ; mais nous avons éprouvé une juste crainte en lisant page η de la préface : «Quippe noluit imprœsentiarum quicquam redemptor honestissimus praeter nudum textum a me curari; quem ubi satis multi fuissent qui emerent, tum demum adnotationem criticam ad instar appendicis a me scribendam se redempturum esse mihi recepit (.sic).» Nous espérons que le libraire éditeur du travail de M. Westermann reviendra de cette décision un peu irréfléchie ; et il comprendra que même son intérêt matériel, sans parler de l'intérêt scientifique, exige la prompte publication des commentaires. C'est le seul moyen, en effet, d'assurer le débit d'un livre qui, ainsi réduit à un 2

4 ( 4 ) texte pur, présente beaucoup moins cle ressources aux savants. Etienne de Byzance est peut-être l'auteur dont l'ouvrage a subi le plus d'altérations, et par cette raison cet ouvrage est peut-être aussi celui qui, ramené par une main habile à sa pureté primitive, s'éloigne le plus des textes fournis par les manuscrits. Nous ne comprenons donc pas comment il serait possible de se passer du commentaire, puisque chaque leçon, chaque correction a besoin d'être justifiée, soit par un manuscrit, soit par une note explicative. Dans cet état cle choses, la nouvelle édition d'etienne de Byzance, sans notes et sans variantes, échappant à l'examen et à la critique, nous serons obligé d'attendre la publication du commentaire de M. Westermann pour être à même d'examiner si l'éditeur a tiré tout le parti possible des travaux antérieurs, des manuscrits existants; et quel peut être le nombre des corrections qui lui sont personnelles, c'est-à-dire qui sont dues à son jugement, à sa critique éclairée, ainsi qu'à ses connaissances en fait de géographie, d'histoire et de philologie. Cependant, ce qui résulte pour nous de la lecture de son volume, c'est un nouveau texte, épuré autant que possible, préférable de beaucoup à celui des éditions précédentes; mais pour qu'il ait force de loi, pour qu'il puisse être cité en toute confiance, il doit être appuyé par le savant commentaire de M. Westermann. D'après l'insistance que nous y mettons, le libraire comprendra toute l'importance de cette publication, et nous nous estimerons heureux si nous contribuons à le faire revenir d'une décision prise avec trop de précipitation. Quelque fastidieuse que doive être la lecture suivie des différents articles d'un dictionnaire, nous n'avons pas craint cependant d'entreprendre ce long et pénible travail pour avoir une idée un peu exacte du mérite de l'édition donnée par M. Westermann. Toutefois il nous est impossible de noter les rectifications heureuses qu'il a introduites dans le texte, puisque nous ne pouvons indiquer si elles sont de lui ou si elles proviennent simplement d'un manuscrit. Nous soumettrons seulement au savant professeur de Leipsick nos observations sur plusieurs passages que nous n'admettons pas comme lui; et il nous pardonnera, nous l'espérons, la minutie des détails micrologiques dans lesquels nous pourrons entrer, parce que cette minutie même prouve tout le mérite d'un ouvrage auquel on ne trouve à redire qu'en allant fouiller les plus petits recoins de la critique littérale. Les diverses branches de la philologie, d'ailleurs, sont infinies, et nous rappellerons à cette occasion ce que M. Letronne écrivait en 1816 dans ce même journal 1 : «En tout 1 Novembre, p. 164

5 ( 5 ) le critique ne procède qu'avec la plus grande réserve; il n'épargne ni le temps, ni les recherches; il ne craint pas de s'appesantir sur une lettre, sur une syllabe, parce que cette lettre, cette syllabe, suffisent pour déguiser un mot, et que l'altération d'un mot peut cacher, soit une pensée ingénieuse, soit un fait important.» Pour indiquer de suite au lecteur le plan suivi par le nouvel éditeur, et les sources qu'il a eues à sa disposition, nous croyons utile d'analyser les renseignements contenus dans la préface. C'est ce que nous ferons en peu de mots. M. Westermann donne d'abord la liste des différentes éditions d'etienne de Byzance, celles des Aides, ι 5oa ; des Juntes, 152 ι ; debàle, 1568; de Thomas de Pinédo, 1678; de Berkélius, 1688 et 1694, et enfin celle de M. Dindorf, Leipsick 1825, en k volumes in-8. Le texte de Berkélius, comme le plus correct, quoique bien différent des manuscrits, a été adopté par le nouvel éditeur, qui a dù corriger et rétablir beaucoup de passages corrompus, au moyen de ses propres conjectures et de celles des autres savants. Mais c'est là justement ce qu'il nous importerait de savoir, et nous regrettons de ne pouvoir préciser la part de mérite qui revient à M. Westermann. Cependant il avoue qu'il a agi avec la plus grande prudence, contrairement à quelques éditeurs, et que bien souvent il n'a pas osé toucher au texte. Un semblable procédé est dans beaucoup de cas digne d'éloges; mais ici nous pensons, et le savant professeur sera sans doute de notre avis, que ses scrupules ont été poussés trop loin et qu'il aurait pu faire beaucoup d'autres corrections, sans être pour cela taxé de témérité ; nous le prouverons bientôt. L'éditeur, s'occupant ensuite du siècle, de la biographie et des écrits d'etienne de Byzance, déplore le peu de renseignements qui nous reste à cet égard. Nous 11e le suivrons pas dans ses savantes recherches; nous renvoyons à la page ν de la préface, où il établit fort bien que notre géographe a vécu pendant la première moitié du vi e siècle, sous l'empereur Justinien. Celui auquel Hermolaus a dédié sou abrégé serait alors le Justinien qui monta sur le trône en 685. Après avoir discuté quel était le titre primitif de l'ouvrage d'etienne de Byzance, il passe en revue les différentes lettres de l'alphabet où les citations, les détails et les renseignements abondent le plus 1 ; puis il s'occupe des deux fragments un peu considérables que nous possédions aujourd'hui, l'un commençant au 1 M. Westermann cite, page vin de la préface, d'après un manuscrit, le commencement de la lettre X, qui estbeaucoup plus raccourci que dans!'édition. On y trouve plusieurs fautes, qui probablement existent aussi dans le manuscrit; ainsi Xctpctënvoi pour XaSapnvoi ; Χαρίωτις pour Χαρίάτης, et τ ων Sùo τό-πων pourraithio Πόντων, 3

6 ( 6 ) mot hu/jm et qui se trouve dans le manuscrit Coislin, n 2 18, et l'autre intitulé icnei^, et conservé par Constantin Porphyrogénète 1. Un troisième fragment, sur la Sicile, est donné par le même auteur 2, qui l'a extrait presque mot pour mot d'etienne de Byzance. Le premier de ces fragments, que.m. Westermann a introduit dans le texte en imprimant dans la préface 5 la même partie telle qu'elle était dans les éditions précédentes, se trouve, comme nous venons de le dire, dans le manuscrit Coislin, n 218. Ce manuscrit, lu et consulté si souvent, ne l'a pas été avec toute l'attention désirable. Ainsi, dans le feuillet coupé, donné, page 1 12 de l'édition, sous forme de fac-similé, on distingue encore, ligne ypiit.mu Λω&ον. Ei, au lieu de opiutnu Δω&ον. E<; lig. 26, ου pour où; lig.28, pour tzmu lig. 3o, ς ως pour ω?; lig. 3 y, οί pour 01, et lig. A3, γ>ν pour ov. Puis, pag , lig. 2 h, 011 lit : iuawmç cuithν κ&λ,ίϊ, au lieu de la phrase simple ΐω/πππς v&xtî, donnée par toutes les éditions. Le second fragment îç»picu, imprimé aussi dans le texte, a été collationné par nous sur les deux manuscrits de la Bibliothèque royale, n os 2009 et 29G7, qui contiennent l'ouvrage de Constantin Porphyrogénète, dethematibus, et d'après lesquels nous proposerions les corrections suivantes : Pag, i/i3, lig. 6, iavmvt'a. au lieu de Ίπανία. h ; lig. 16, ίπτ> -η\ς ίζη&ς γίνίχης au lieu de coco k>z ιζη&ς γ-νιχΐίς, comme plus bas, lig. 2 5, àm yivmnç içti&ç, lig.3y, les deux manuscrits ajoutent : oliw Φίλαρχος (leg. Φυλαρχος) μ\ν cv τ «ξ' >(β) τους, κ. τ. λ. Cette rectification est d'autant plus importante qu'athénée 5 cite effectivement l'écrivain Pliylarque, sans indiquer toutefois, comme ici, le livre : 6-n Φύλαρ^ς >i«. QiôJùpov... φ>ιιπ Λ, nç/\ τνυς, κ. τ. λ. toujours le même Phylarque. Le troisième fragment, se trouve réimprimé pag. xi de la préface; nous rétablirons une ligne qui a été omise. Au lieu de Σ7ίφαΜος 2ξάφα. Σ/ϋίλ/'α οκλίΐάίΐ, ως, lisez: Ίτίφανος yçy.((iet. ~ΣιΚίλία. η νΐίσης hy&vioi πρ'οτίρον ωνομάζίτο, Ητα Σοκλια οχλιίθιι, κ. τ. λ. Les écrivains cités par M. Westermann comme ayant extrait Etienne de Byzance sont : XEtymolocjicam magnum, Eudocie, Suidas, le scoliastc de l'anthologie grecque, Constantin Porphyrogénète cteustathe, dont il donne un grand nombre de passages. On pourrait encore ajouter les scoliastes d'apollonius de Bhodes et d'homère, qui bien certainement ont extrait le géographe byzantin, quoiqu'ils ne le nomment pas. 1 De Admin. imp. c. xxm, p. 76 sq. 2 Conslant. Porphyr. de Themat. II, Pag. ix, où il faut lire 'ίρίπιος, au lieu de 'ίρίννιος. 4 Sur ce mot ~S.7r0.ua., voyez la préface de notre édition de Marcien d'héraclée, pag. v. 5 Pag. 44, B

7 Vient ensuite la liste des articles contenus dans le livre XI ou XIV, liste conservée par le même manuscrit du fonds Coislin, commençant au mot Èafiç et finissant à Έλωρος. 11 est échappé <i l'attention de l'éditeur quelques fautes typographiques, que nous allons rectifier. Ainsi : Ε ίρ$.ς pour ECoçy. ; Ελαυία φρουζβ. pour Ελαύια. φρούβ/ον ; Έ,λζοννς pour Ελ οι>θ»ς ; Ελίna. pour Έλίγαα, enfin Έ,λλννιιίύν ifjjj Καριχον τνπος pour τόποι. Un grand nombre de manuscrits ont été consultes par M. Westermann, ainsi qu'il le dit dans la préface; nous regrettons toutefois qu'il n'ait pas eu connaissance des deux qui appartiennent à la Bibliothèque royale, et qui portent les numéros 1/112 et 1/1i3. Nous croyons donc nécessaire d'en dire quelques mots et d'attirer sur eux l'attention du savant éditeur, qui pertes n'aurait pas négligé ce moyen d'améliorer son édition, s'il avait pu penser que ces documents n'avaient point été consultés sérieusement. Et cependant c'est là l'exacte vérité, comme nous espérons le démontrer. Ces deux manuscrits. de format in-4 et tous deux écrits à Florence, sont du xv e siècle. Nous nous contenterons de donner le litre et la souscription de chacun d'eux. N 1 /u 1, titre : Ίηφ^νου Βυζαντίου me) πολίων J( tj <ί\ιμων. Souscription : Τίλος ταυ mef- twv πολίων Στέφανου ' Θιου το J&pov tçjy 7τόνος Μι^&ηλου Apyeîov. Τζαφιν cv Φλωρινπα. τϊ 7wXet, cv Îtci ς- Çfy 4, mvi I&ei'ουαρίφ cv τΐι μί^αλοπολει Φλωρίννα.. }Αι%αηλ Ιούλιοιpjbç. Ν l/ l3, titre : Ιτίφάνου Βυζαντίου' me) πολιών ^jtj ^ίιμων γ&τά svi^iov (sic), ΐίτϋ/ ν&τν. ίλφα,ζητον. Αρχίι τνυ Α. Souscription: Τίλος του me) πόλϊων J'/ΐμαν άττάστιςτίίς οιχουμίνηςίηφάνου Βυζαντίου' τω συνηλατ}ΐί τωνχ&ϊλων (leg.^staisc) Θίω Ει- Φλωρίνήα.. Ce dernier est moins incorrect que le précédent; toutes les citations d'auteurs y sont écrites à l'encre rouge. Nous n'avons point entrepris la collation de ces deux manuscrits; mais nous les avons consultés dans quelques passages douteux, et nous avons acquis la certitude que le travail complet pourrait donner un résultat satisfaisant. Voici, par exemple, plusieurs observations ou corrections qui nous ont été suggérées par un examen rapide : Pag. 8, 1. ko : ως S~ei) ticmtu cv τω mpi * *», κ. τ. λ. Le manuscrit η" ι ki 3 remplit très-bien celle petite lacune: ώς Pnyfh'cn-nu cv τω me) 'jjjtzv ςΐίχείω, comme on le verra à leur ordre alphabétique. Pag. y3, 1. 27, les manuscrits donnent çwcnv au lieu de ψαοιν, leçon qui me semble préférable en rapportant ce mot à Strabon de la ligne précédente, lequel accuse effectivement Antiphane d'avoir débité des mensonges. Ibid. 1.35: λίγπτα pour λίγινταχ dans les manuscrits, leçon qui pourrait 4

8 ( 8 ) se soutenir : \ίγααι ^ 7Μ?ωνυμι>οως ΒtpeviMitJiu, on dit aussi patronymique ment BepivixjaJbu. Pag. 98, i. 3. Je retrancherais la conjonction χα), comme dans les manuscrits. Au moyen de cette suppression 1 article deviendrait complet et ne se terminerait pas par une phrase inachevée. Pag. 15/i, : >içf\ ό πυλίτης Καϊλαυς, ώς Iamvitût. Les éditions précédentes portaient ώς Ίπωίαί, et la correction, adoptée par M. Westermann, est de Thomas de Pinédo. Cependant, en examinant ce passage et la citation depausanias, donnée aussi par Thomas depincdo, je soup çonnais que le mot ςπανιας pouvait bien être une corruption de ΠΑΥΣΑΝΙΑΣ, ce dernier mol ayant été d'abord écrit en abrégé comme tant de noms d'auteurs. Cette observation m'a fait, à tout hasard, recourir aux manuscrits, et j'ai été heureux de voir ma conjecture vérifiée dans le manuscrit 1/113, où l'on trouve effectivement Ucvumvias, et à la marge?.παι/ία(. Il me semble qu'il ne peut y avoir de doute sur cette correction, puisqu'on lit dans Pausanias 1 : Ka/ τα \ς ΚαΜιίαα Κ,όμζουπς ο! ϊργχσαμινο/ >(jfj Opsc'eto? ϋσκί', κ. τ. λ. Pag. 167, Ι- ιι. Le même manuscrit: Εν κ υπ ρ ω Τ cwthç οί οίχνίτορις Καρωνΐτζυ, au lieu de ce κύπρω. y&i ifivi * * ταυττις ο οικν-πορ Κορωνίτης. La première leçon me semble préférable puisqu'elle donne un sens complet. Si cependant on voulait faire usage des éléments jytj ifivi fournis par quelques manuscrits, il ne serait pas impossible de supposer que la particule γ. a été prise pour le chiffre y' et de lire netj yt ταύ-ης, κ. ι. λ. On ne comprend pas d'ailleurs comment le mot tçith peut être justifié puisque fauteur dit immédiatement : '557 ^ πόλις, κ. τ. λ.; il aurait dit: qcfy τίταρνι πολις, κ. τ. λ Pag. 173, A la marge du manuscrit 1/113 on lit : KuJWa, m νυν Xctfia, synonymie du moyen âge dans laquelle on retrouve le nom moderne de la Canée. Pag. ig5, Au lieu de xptlvης on trouve dans le même manuscrit à la marge pour variante χορνς, leçon qui n'est point justifiée par la fable. Pag. 226, : ristpo7muitrcn>ç, πόλίως ίρος Ινώκϊίς. J'avoue que je ne comprends pas cette phrase. Dans les manuscrits le mot πυλ étant écrit en abrégé, peut-être pourrait-on lire πόλις ^ 'όρος, en supposant qu'il y ait eu au pied de la chaîne du Paropamisus une ville du même nom. Toutefois je ne connais pas d'écrivain qui justifie cette conjecture. Pag. 2 34, Au lieu de Πλνμνριον, je lirais Πλη/ψ,ΰριον d'après le manuscrit i/u3, où le mot se trouve écrit Πλ»μυριον avec un μ super- 1 Phocid. cap. xxn.

9 ( 9 ) posé. La double consonne est en général obseryée par tous les auteurs anciens qui ont parlé de cette forteresse. Pag. 2 38, L 36. Dans le même manuscrit on lit à la marge : πΰλος, ο νυν AÉja&ù'oç eyyvç Μίθυνης, mifïç Né&poç. Le nom Aζαρΐνος est aujourd'hui Navarin; mais la synonymie n'est pas exacte, comme on peut le voir sur la carte de la Morée publiée par M. Boblaye en Les ruines de l'ancienne Pylos sont très-bien connues, et Αζαρΐνος ou Navarin se trouve un peu au-dessous et dans l'emplacement qui au moyen âge portait le nom de Neo-Kastro. Pag. 2 58, 1. ι. J'aimerais mieux d'un seul mot ΠομπνιούπΌλις, comme deux lignes plus bas et comme dans le manuscrit i4i3. Pag. 280, Le prototype étant Τομισσα, lisez Τομισ-σηνος, Ύομσστυς au lieu de Τομιστινός, Τομισινς, correction indiquée aussi par le manuscrit Pag. 287, χζλα ά.7το dans le même manuscrit, au lieu de m Ji Τξλαι>, ίπο, κ. τ. λ. Il faudrait au moins Λ γζλα. άττο Pag. 3ο4, y^ την γΐιν, au lieu de ^ w Xoyyv, même manuscrit. Ce petit nombre de passages suffit, nous le pensons, pour montrer de quelle utilité peut être le manuscrit même le plus fautif en apparence. La place et le temps nous manquent pour pousser plus avant nos comparaisons entre les deux manuscrits et 1 édition; mais nous croyons devoir signaler à l'attention de M. Westermann le n i4i3 de préférence au n , parce que le premier est plus correct et parce que cette copie semble avoir été faite sur un manuscrit moins incomplet, témoin le premier passage que nous avons cité plus haut. Nous indiquerons encore comme sources à consulter les deux exemplaires de l'édition de Bâle qui se trouvent à la Bibliothèque royale, tous deux contenant des notes manuscrites, les unes dchuet et les autres d'un savant anonyme. On pourrait aussi parcourir les différents lexiques anonymes qui sont en si grand nombre dans nos bibliothèques. Plusieurs contiennent des renseignements géographiques qui probablement ont été extraits de l'ouvrage d'etienne de Byzance. Pour exemple je citerai le manuscrit grec n 902, où se trouve un lexique dont il ne reste plus aujourd'hui que la 1 ttre A. Voici quelques-uns des articles que nous pouvons indiquer comme provenant d'etienne de Byzance : 1 Recherches géographiques sur les ruines de la Morée, par M. E. Puillon-Boblaye : Paris, i836 ; à fa suite de l'ouvrage intitulé : Expédition scientifique de Morée, in-fol H existe une édition in-a de ces savantes recherches. 5

10 ( 10 ) Ανά.ζαρζα πόλις Κ)λΐΜθ{ απο ϊάρζα του κνσαντος αυτήν ' ο τπλίτνς Αναξαρζίυς, ώς Καρυαν<Ρίΰς ' άφ' ής Διοσχου&ι/ϊις ιατςος ρ^νμανζων Jyî) An.Xtmà<hç ο Αναζαρζίυς. Ανυαις, πόλις Aiyi/πΊου. Ο πολίτης ΑνυσίτΜς, ώς Οασις Οασητις. Ανωλος, πολις AuJtaf, απο Ανωλου, του Αστού TraiJbç οϊ πολίται Ανωλοι, jçcpj τό δνλυχον Ανωλιάς. Απαΐσος γ&τν. -ην ΤçyaJk λίγ>υσι <Λχα του α ος pcuv) ( leg. ρ' évt ) Πα/σω ' r! ' \ \ f ο πολίτνις Απηισννος >(cfj Π αίσιος. Α^ζης 7πταμος mgjt το à(y.trtreiv, οτι απο Καυπ&σου qg.tw.pphyvwjwi. Αρίινα 7τόλις W ς Μίοτίνας, mç^. το açy>, àptivn' iôafotfiaçoç yip ώς ου ν απ ο I / \, /, / \ V 3 ' 7ΐι> σασσζϋ, craynvn, ^çt) λαμττκ, λαμπι\νη, OUTO ας, apncn. Passons maintenant à l'examen du texte et voyons s'il est susceptible de quelques autres améliorations, après avoir demandé à M. Westermann la permission de lui soumettre encore nos scrupules et nos ob servations sur plusieurs passages qui nous semblent peu corrects. Le nombre des différences introduites par l'iotacisme clans les mots et principalement dans les noms propres est infini. Mais c'est là un des privilèges de la critique littérale de pouvoir ramener, autant que possible, les textes à leur pureté première et indiquer certaines corrections qui n'ont pas besoin d'être justifiées par des manuscrits. On sait, par exemple, combien les mots ο'ιιάω et οίιαζω ont été confondus par les co pistes; ne pourrions-nous pas profiter de cette observation et lire pag. 4, lig. ι 2 : ^ Αματήναν ωκια-dw ûecup, au lieu de Αμανννκν ώχ.η<ταν 'fl&ixinv, passage de Callimaque qu'etienne de Byzance rappelle au mot Αμοντία, en disant: ίπο Τροία* voçwavmiv 'ΩΚΙΣΜΕΝΗ. Καλλίμαχος Αμαι/mnv suùviv ψησιν. Puis on pourrait écrire, pag. 25, 1. 22, mva>x»in au lieu de συνώκισι ; et pag. 278, 1. 12, ωκκπ, donné par le manuscrit , au lieu de ωκ«!η ; comme aussi je proposerais κτίσ-μα pour κ,τίίμα, pag. 73, 1.8. Je demanderais encore à M. Westermann si l'iotacisme 11e permet pas de lire, pag. 56, 1. 19, Ap'ptrn» au lieu de À'ppévτ«α, puisque ce mot a pour ethnique Αρρινπνος et qu'etienne de Byzance se sert de l'exemple nxam-na-, ϊιλαχανπνος. De même, pag. 70, 1. 38, l'ethnique Kavvvoi indiquerait pour prototype Borna au lieu de Βαντπα. Je lirais encore, pag. 77, I. 19, Βοζωνΐα pour Βοζωνπα, puisqu'on dit BoëW/à-nj? à l'exemple de Ριόυμνιάτνς dont le prototype est νώυμνία et non νώυμνβια ; et pag. 2/11, 1. 34, Ράφ&α, 'ναφ&ώ-ηις ou Ραφία, 'ραφιώ-ης pour mettre du rapport

11 ( Π ) entre l'ethnique et le prototype. Comme aussi, pag. 2/ι5, 1.1 2, ^αλλινηνος au lieu de SaMêcwoç ; pag. 23ο, 1.2 y, rhppouwoç... Ατσω&ίνος au lieu de Utpfcuintvoç... άα-σαρηνος, d'autant mieux que M. Westermann donne luimême l'ethnique ΑσσαρΊνος au mot Ασαάριον ; pag. 200, 1. 3o, Thtîvoi pour ShwoÎ et pag. 3oo, 1. 16, ΦοροξρΜ-ηπνος, leçon fournie parle manuscrit , au lieu de Φοροζρίντα,νινος. Puis, à cause de la confusion fréquente de 1'/ et de l'a, 011 écrirait, pag. 1 ι 6, 1. 16, w Zriov Ααγνίτιν, au lieu de νιν Stoy λα,γνίτνν, puisque Étienne de Byzance dit au mot Λα,γνία. : Το tbvnàv Ααγναΐος jyq Αα-μνίτνς ka] βηλυκως Λαγνϊνς. Cette correction d'ailleurs se trouve déjà indiquée dans le Thésaurus de M. Didot. Et à cause de 1'» et Y eu sans cesse confondus, je lirais, pag. 65, I. 25, Αυλα/ω au lieu de Ανλίωταχ, afin de mettre en rapport l'ethnique et le prototype, comme dans Suidas : Aύλα), i-mvmv Κιλικία; πλησίον Τάρσου ' ο! ο'ικουντίς Αυλα/ωηα. Ne pourrait-on pas aussi, pour la même raison, adopter la correction proposée par Berkélius au mot ζύγωνα qu'il lit zùycuva, léger changement qui rétablirait l'ordre alphabétique interverti en cet endroit: Ζουχς, ζύγωνα., Ζuyaju-ής. Ce nom, avec la diphthongue eu, est effectivement cité par Ptolémée : NiiW Λ mpà.khv-jzu τκ ya> ρ a., μαν τον ÀçafiiMV χ,ίλτπν, A ivov Τιμαγίνονς, Zvycuvov, κ. ί. λ. M. Westermann a eu sans doute quelque raison particulière, à nous inconnue, pour ne pas adopter cette correction. Puisque nous en sommes sur les mots qui intervertissent l'ordre alphabétique dans l'ouvrage d'etienne de Byzance, nous ferons observer qu'il en est plusieurs dont la modification pourrait rétablir un ordre qui ne paraît pas régulier. Ainsi Αλαλος, placé entre Α'λα^Λο/ et Κλζα, indique évidemment que l'auteur a dû écrire dans l'origine Αλοωνος, comme certains géographes, tels que Ptolémée et Marcien d'héraclée 1. Κμιλος, Λμιο-νν., Αμισός ; au lieu ά' Λ μι <rcm je lirais Âyjcv., d'autant plus que l'ethnique est A/movjoç ; comme aussi 011 pourrait corriger A ν π a. au lieu d'acr «a placé entre Ανπμνα. et Avny>ma.. Ο11 trouve encore Δίλθάνιοι, venant après Διλφίνιον et avant Δΐζαμίνα'ι ; d'un autre côté on lit dans Tacite 2 : «Contra Messenii veterem inter Herculis posteros divisionem Peloponnesi protulere, suoque régi Dentheliatem agrum in quo id delubrum, cessisse,» etc. Thomas de Pinédo, au moyen d'etienne de Byzance, veut corriger ce passage de Tacite, et lire Delthaniatem au lieu de Dentheliatem. Il me semble qu'il serait plus logique, au contraire, de corriger Etienne de Byzance par Tacite et de lire Aei>Οάλιοι au lieu de Δίλβάνιοι ; on y trouverait le double avantage de rendre à peu près uniforme l'orl'age 100 cle notre édition. * Annal. IV, 43.

12 ( 12 ) thographe dans les deux écrivains, et de rétablir l'ordre alphabétique dans l'ouvrage du géographe byzantin. Entre Aspsa et Asp-roc on voit encore Αίζβίΐοι, Θρακιον 'ίόνος. Η^Λτϋς ί\ίρ<ταλθυς cw-τούς φνση- 11 est évident qu'il faut lire Δερραίο; au lieu de m&joî ; Hérodote lui-même indique cette correction en écrivant tepa-cûouç. On sait effectivement que dans certain dialecte on changeait volontiers un des deux ρ en a-, comme dans Δυ<τζ#.χιον pour Δυρρά^ον. De même le mot κcicmvifynct, par sa position alphabétique entre Καο-πα. et Katrcmvmu, doit être écrit Κ&τσανSpeta., comme d^ns les écrivains grecs et latins ; et l'article entier doit être modiiié d'après cette dernière orthographe. Nous pourrions sou mettre à la même analyse critique tous les autres mots qui dans le lexique semblent occuper une place irrégulière : peut-être trouverionsnous le moyen de ramener soit ces mots, soit les mots qui les avoisinent, à leur véritable forme, et rétablir l'ordre alphabétique si fréquemment interverti; mais nous craindrions d'allonger notre article, déjà trop étendu, et ces exemples suffisent pour montrer qu'il y a encore beaucoup à faire sur le géographe byzantin. Nous signalerons aussi quelques petites négligences qui, sans diminuer le mérite de ΛΙ. Westermann, déparent cependant son travail, si estimable d'ailleurs. Ainsi, nous aimerions à trouver de l'uniformité dans l'orthographe du même mot répété à différents endroits; à ne pas lire par exemple, pag. 75, I. 21, Ίίζίνυ-πς et pag. 2 /18, 1. ik, Ζίζίννυτνς ; pag. 33,.1. h 1, Παλάι>77ο?, et pag. 221, 1. ιι,παλλαι"77oç ; pag. 36, 1. 3i et pag. 78, , Mίππύαζ, et pag. 198,1. l3, Mitranma.; pag. 18, 1. g. Βρίτ(uiumç et ailleurs Βρί-τ^κη. D'autres fois un mot écrit avec une majuscule commence ailleurs par une minuscule; ainsi, pag. 190, 1. i3; pag. 198, 1. 8 et pag. 2 83, 1. 3, 011 \ή cù-πων, tandis que partout ce titre d'ouvrage est écrit Amwv. De même le mot ήρυάρί ^nixatrcm est tantôt écrit avec un Ε tantôt avec un è. Puis ce sont les accents, pag. 57,1.9, ΡuvJkxti, et pag. h~j, 1. hi t pag. 1 46, 1. 3, 'ΡυκΛίκω; pag. 7/1, l. 26, ΡovcAmmu; pag. 200, 1. 32, 'Pypc/kjcov; pag. ι/ι3, 1. 35, Αβ ς$>ν, et partout ailleurs Αζζβον, pag. 79, 1. 8, x.uvo<ma.pà>nvç au lieu de χυνοαζήζζκ-ι-ος, ce qui change lesens; ou bien les esprits, pag.i5i, 1.19, Αιμον, etpag. 23, I.20, Αίμος-, ou bien encore les iota souscrits, pag. 3o6, 1. 11, ΑγιΧωος, et pag. 22/1, 1. 2, Αχιλώιος. A propos des iota souscrits, nous remarquerons que l'éditeur 11e les met jamais dans les noms propres adverbiaux, comme ÀÔM'- νησί, etc.; il écrit aussi, suivant l'usage adopté en Allemagne, les deux pp sans esprits, comme dans les mots Πυρρά, Δυρραχον. Quant au ν euphonique, il est partout très-bien observé. Nous n'épuiserons pas la critique du manque d'uniformité sans dire que les chiffres dans l'article

13 ( 13 ) Κτπ,κκωηα. ne sont pas accentués, tandis qu'ils le sont partout ailleurs. Petit-être aussi aurait-on pu ramener à la seule forme, Ιούλιος, les mots Ιόλαος, pag. 1/17, 1. 37, et ΐουλλος, pag. 1 13, 1. 28, puisqu'il est bien évidemment question du même écrivain dans ces différen ts passages. Voilà sans cloute bien des détails minutieux, mais on nous les pardonnera en considération du soin scrupuleux avec lequel nous avons lu le livre de M. Westermann. On sait que la correction typographique est bien difficile, pour ne pas dire impossible, à atteindre, et 011 nous saura gré, nous l'espérons, d'avoir cherché à contribuer avec M. W estermann à l'amélioration du texte d'etienne de Byzance Nous continuerons notre examen, et nous soumettrons encore au savant professeur plusieurs observations qui pourront peut-être modifier quelques-unes des notes destinées à entrer dans son commentaire. Pag. 6, Au lieu de BpsT]/««, le manuscrit grec n 902 porte Αζ&τιας, leçon préférée par Rochefort 1 : λζρα?vn η ÀÇprrj-nvn χωξα. ΊΛυ- 57 α;' cl7io È-ζ^τΐύχ νυμφιις. Το êôm αν Χζρίτΐηνος. Pag. 28, 1. Ιχ. xsf outra.. Cette ville étant appelée Ttyodç par Etienne de Byzance à son ordre alphabétique, peut-être pourrait-on lire ici χάρους au lieu de TcTpoZm. Il est en effet possible de supposer que l'erreur vient d'un copiste qui aura pris le Λ du mot suivant pour un A, dans un manuscrit en majuscules, où ces deux mots étaient écrits ΤΔΡΟΤςΛΕΓΟ- MENH, et qui aura ajouté une lettre par inadvertance, comme il en avait retranché une à 1': rticle A'acu/ος, que les éditions précédentes lisaient ο&ς Αρμαπαί, au lieu de ΟΡΟΣΣΑΡΜΑΤΙΑΣ. lbid Le manuscrit grec n 902, extrait mot pour mot Etienne de Byzance : Âxpctycwivç, ττολις ά.7το τιοτα,μαυ 7τχρα'ρρίοντος. Φwtri )άρ Λουξ/ς 077 eu ττλίΐςκ) τάν Ζικελιων ( leg. Σιχιλων ) tτ'ομων in ταν τητα.μων ονομάζονται. Οί Ji α,ττο του Knpa.yeu/Toç, Αιος Âçigymç της ClMcu/ου. Το tôv/kov Αχραγαντΐνος. Pag. 34, Dans le même manuscrit : ΑΛΛΌ^&ς (sic), 'ίθνος fbvaταπατον YaCharnMV. Πολΰζιος Jïà του ι }ξάφ& τί> ÂMÔ^e-tëW ( sic ). Voyez aussi Theognostus, dans les Anecdota grœca de M. Cramer, t. II, pag. /10. Pag. 37, Les mots α<ρ' ων ne sont pas bien amenés. On pourrait peut-être rectifier ce passage au moyen de 1 ' Etymohgicum magnum: Αμα,^.ντος πολις cv τω Ποί'τω. Ω,ς cfo ϊνιοι, ορη τϋς Κολχ/Λς, ίζ ων >&ταφίρrnu ο Φά,σις Ύίοταμος. Pag. 38, Après le mot Βακτ^ιανος le manuscrit grec 902 ajoute : 1 Notices et Extraits des manuscrits, lom. I, pag. i36.

14 ( 14 ) μ ίπΐ των ίΐς ος ytvimv, ως τνυτν * μ απο [71ûvj Λα -πι) /α γλυκών, ώς Ολζία., όλζιανος, A tri λ Λσιανός ; phrase qui paraît extraite d'etienne de Byzance. Pag. /1.2, 1. 4o. Au lieu de KaWîn&foi' on trouve KaWJeuni&w dans les scoliastes d'homère 1, qui semblent avoir copié Etienne de Byzance: Â.\ii(Mi<h ngjj ύμί&ν, tmçc/.to ygnτιιγζι πυ. απο του Κα.το7ί]ίυτηρίου. Ce dernier mot nous para il aussi de bonne formation, et c'est également dans le même sens qu'on lit dans le scoliaste d'euripide 2 : Sϋοπιίς 3ίων φασι τον ΚΑΤΟΠΤΕΤΤΗΡΙΟΝ" τότπν, ουtw ^λούμανον, ira zv Παρνασ-σω χ^τοπίίύσας Απόλλων τνν Αίλφιν ν&τίτοζίυ<ην. Le Thésaurus de Londres indique le mot K«- τηπ]ύριος, comme étant employé par Strabon ; mais la citation est sûrement inexacte, car je n'ai pu découvrir ce passage. Pag. 48, Au lieu d'â^oç, il paraîtrait qu'on peut lire Α^ως, si l'on en croit le manuscrit 902, qui se sert du mot ΑΆας pour exemple : Α'φως όηλυκ,όν ' πόλις Λ Ιςι ΘράκΜζ. Ο τπλίτνς K'Tspcùoç' ίγω <Λ ψνμι Atzpnvος, j^tj το Α'τψως μηκίίόγραφω, ως το ASmç. Cette dernière orthographe se trouve vériliée par Philothée, patriarche de Constantinople, manuscrit grec, n k 1, fol. 2, vei'so : Oi ιιςφ-ταττι nctj ΰτήρνμοι, ό η Ugy.txnoi, ο Θίίτσαλονι'κης, ο Κυξίχου, ο Σιιλυζρίας, ο ΑΠΡΩ, ο Αμαςρι<Ρύς, κ. τ. λ. D'après l'exemple donné ensuite par Etienne de Byzance, la leçon Ατ^ος paraît cependant avoir aussi quelque probabilité. Pag. 52, IÎ serait bien possible que la synonymie Αά,μτη fût une corruption du mot donné par Tzetzès ( in Lycophr. vs. 6o3 ) : H Λ Âpyvpi7T7ia, πολις του ΔιομΜ^άυς, μζττχλα&ι ΑτιουλοΊς ΑΡΠΟΙ. Le nom Âp?wi est certainement d'usage très-ancien ; car la légende des médailles, quelques-unes d'une très-haute fabrique, est ΑΡΠΑ, ΑΡΠΑ- ΝΟς (rétrograde), ou ΑΡΠΑΝΩΝ. Pag. 68, 1 k 1. Â'-lupvJïç... ύ?γο Â-^ΰρτου. Peut-être doit-on lire ίπο au lieu de υπο, selon la méthode adoptée par l'auteur; comme aussi pag. 225, 1. 35, από uàcju, au lieu de ΰπο ηά&υ. Pag. 69, On trouve ici un assez grand changement. M. Westermann retranche -παλαυτ&τον (παλα/ότατον dans nos manuscrits), et remplace ce mot par a.vsfoç <n><poî>. A moins que l'éditeur n'ait trouvé cette dernière leçon dans un manuscrit, ne pourrait-on pas lire simplement : κτίσμα, -παλα/οτα,τον Έ,αζυλωνος, wzujdç Βίιλου σνφωτάτου? Pag. ι 1 1, 1. 9 A la marge de l'exemplaire de Huet, on lit : ίσας 1<ραψΐ7m, ίΐ 7τα.^ιμια, ΔωΛί'άίο!' Χα,λχΛΪον ίν α.λλοο. λίζητας. Sensas est : Ex eo cjuod templum Jovis Dodonœi ortum est proverlium, /Es Dodonœum. Iliid. II, Phœn. vs. 2A0.

15 ( 15 ) In alio Meneclemonis (sic) exemplari, pro eo, αλλά tfi-mj^i ποϊλούς, legitur λίζητα; «ifî7iojkç πολλούς. Iluct a fait un nom propre de μ*ν ό Δήμων. Pag. ι l 4, 1. l8. Huet proposait : "ίσας xaj μοι ρίττίων ν Αωνίύς àvtip uy^oî!, Ofon\iV ίλαφρως \ν$~υς (τχγιμά, 77. Ibicl. 1. 3ο. J'écrirais Τίμπ» au lieu de Ύίμτηα., comme on lit à la marge de l'exemplaire de Iluet. Pag. ι ι 5, ÈACncτός. Ce mot ayant pour ethnique ÈAÇmrmùç et ΕΑζήσσιος, doit être ÈAGntraïç, comme dans la liste donnée pag. xx de la préface. Pag. ι 18, 1. 3g. Kcy[nc]ομαμφΙτΛί. Puisque ce mot est en rapport avec son prototype, je proposerais de n'y rien changer, et de lire, pag. i58, : Καριχομίμφίτα^, au lieu de Καρομίμφ7τνχ. Pag. i3a, 1. ι 3. Μύ%Αι>ος\ ne pourrait-on pas corriger MÙy&voç, comme pag. ι η ι, Pag. 1 3g, 1. ι 6. Cette épigramme, qui nous a conservé le nom du père d'hérodote, commence ainsi dans les différentes éditions d'étienne de Byzance et dans les scolies d'aristophane 1 : 'HpôJïnov ΛΥΞΕ'Ω χρύπίίΐ χονίζ vijï θανόντα. D'un autre côté on ht dans Tzetzès 2 : Ο vvyypcttpivç S" Ήρά&τος, Ο -πόας ο του ΟΗΤΛΟΤ. et sur ce mot οξύλου une scolie qui est bien certainement de l'auteur lui-même, et dans laquelle il corrige le mot όξύλου en Ξύλου, d'après la même épigramme citée plus haut. Voici la scolie entière telle qu'elle a été publiée par M. Cramer 3 : Ξύλου παις Η^Λτι? μ&νον ίΰρίσχων αμφίζαλον οπ'οτ-ρον Α7 ypatyuv Αουχαίνω A xcump ορ^ζς ηιμ αναμφ (fort. αναμφι/τζητως} yçtf.<porn ουκ ίπειάομην' <ρ»ιri yxp Η&Ατον Ξυλου τον Αλικ.αρνα.<τσ0Άίν * ο ν 7ΐολλα%ού ^.wjby y.(ptî Ιπείσ^ην Ji ώς Ξύλου Αϊ ypifyetv ίλίνχών τούτω [τω] \7πypaμμa.τι, ού Ζιίνων ίν... τί-τάρτν των ίυάυνών μννμανίύβί. HpôJbTov ΞΧΛΕΩ χρυπ%ι χονις tia &ανόντα, Ictifbç άρχ_αιν\ς Ιστορινις Ήρυτανιν Λωρίδας ίχ <τχάτρα.ς βλασίων τ απο" τως [sic ] yàp Λτλντον Μώμον CTriKTrpoyvyoov Θοιifiov ί"<τχί ν"ν. Εκ τούτου Λϊίλον οτι Ξύλου Aï ypà<$hv v.a) ούχ Οζύλου. ' In Nubes, vs ' Chil. I, Anecdot. yr. tom. III, pag. 35o.

16 ( 16 ) Le passage de Lucien 1 cité ici par Tzetzès porte Αυξου dans ia plupart des éditions; mais bien certainement les manuscrits dont s'est servi Tzetzès donnaient Ξύλου, et plusieurs critiques, tels que Gronovius et Ursinus 2, préféraient cette dernière leçon qu'ils introduisaient aussi dans l'épigramme, après avoir eu entre les mains un des manuscrits de Tzetzès qui contenait ces détails. C'est probablement l'un des deux manuscrits qui sont aujourd'hui à la Bibliothèque royale, et qui portent les n os 26/14 et -χη^ο. Du reste, ces deux versions différentes de la même épigramme, rapprochées l'une de l'autre, peuvent offrir quelque intérêt sous le rapport historique et philologique. C'est ce qui m'a engagé à m'étendre un peu sur ce passage d'etienne de Byzance. Pag. 1 43, 1. 2y. Sur l'exemplaire de Iluet on lit : Magnam aliquid illic videtar inesse vitium, qaod ita fortasse sanaveris : Τ à μ&ν ϊζνρ Jtà. Svo συλλα.ζων, v&rrè. 70c τννον παροξυνόμίνον Kctf cv απλω σ-χηματι, κη cv αννάίτω. lcnp ytt'ixii, ομοίως τη ίυ&εια. ο ίβιι^ρς. Pag. ι44, 1. ι 4. ictyiiu peut être ί<ή>ιίως, comme pag. 127, et 2 1 ; de même, pag. 21/1, 1. 19, Μίνωος pour Μίνω, comme pag En effet, ΙΔΡΙΕΩΣ est la leçon des monnaies de Carie frappées par le roi Idriéus; et cette leçon numismatique est certainement de la plus incontestable authenticité. Pag. 155, Je proposerais : άφ' ου ίκλή^ο-cw Καμπανο), au lieu de la répétition κτίσμα. \γ.τίtrônaav. Pag. 168, Sur l'autre exemplaire, qui contient quelques notes manuscrites d'un savant anonyme, on lit : Των tiaw y ου σων, au lieu de του ί]σάγ>ν\ος. Il faudrait alors laisser άλλα -των au lieu de άλλ' cw-nzv. Pag. 195, Iluet propose : «sγολογ>ς, au lieu de άξιόλο^ς. Pag. 210, ΝixJov, wfjm Aiy. M. Westermann n'a pas répété le mot κάμν, sans doute parce que le nom resté dans les écrivains arabes dérive de N/JC/OU ; c'est ce qui l'a empêché de faire la correction, comme pag. g, : Àyxjj'çjfiv πολις, \πόλις^ ΑιγύπΙου ; et pag. 233, 1. 23, Πιτάον [πόλ/s], πόλις Καρίαι. Voyez aussi les articles Πάνος κώμη et Πάνος πόλις. Je ferai observer de plus qu'etienne de Byzance retranche quelquefois le mot πολις, comme à l'article Χα/ρίου, qu'il écrit : Χα/ρίου, πόλις Aiyu7Îll'a., y&t' 6λλ«ψν του πόλις. Pag. 219, J'aimerais mieux AJ)>iav>iôv, au lieu d'âj^tetuov, et 77K.pa. pour me/ Pag. 222, Ces mots ncwomùç ομοίως τω Ό?ωτοήπω sembleraient 1 DeDomo, 20. a Voy. les notes de l'édition de Lucien, par M. Lehman η lome VIII, pag. 101 et 452.

17 ( 17 ) indiquer qu'on doit lire Χ\αΜ07ηυς au lieu de Um/'om, à moins que l'auteur n'entende ici par prototype le nom du fondateur : ce serait alors une exception à la règle suivie par Etienne de Byzance. Pag. 246, 1. l. Ία,μνίον Βρντlcwidf, peut-être Βριτ] Pag. 2/19, Σίλίυκοζ>ιλος, πόλις Ιυρίαζ πλησίον. D'après la méthode adoptée par l'auteur, je soupçonne une lacune après ce dernier mot, quoique l'éditeur ne l'indique point; voyez les articles tipn, Ίτύ^ί, luaypct, Ύράμ7τυα.. Peut-être doit-on lire : Ίίλιυκοζηλο ς, π'ολις ΣΥρίοί πλησίον [ Λαρίσης ], suivant la position que lui donne Ptolémée, Pag. 2 53, l. 8. μίγίλω κίλπω-, j'aimerais mieux Mej^Xa, pour indiquer un nom propre. Pag. 258, Ίολύμους ng-λουμίνους τταρίλβών Μανσάλον. Je ne comprends pas le mot 71-αρίλύών, donné aussi par les éditions précédentes. Saumaise proposait ποφιλβίντος. Le texte d'etienne avec π^λθων ( comme avec παρίλβίντος ) n'offre certainement aucun sens; il y a là une lacune. Quant au nom de Maussolle, la véritable leçon est ΜΑΤς- ΣΟΛΛΟΤ, d'après l'orthographe des médailles. Pag. 262, nai κιλικία;; peut-être doit-on lire της Έ.ιωλία(. Pag. 278, A7το Ίτύϊλης -χωρίου \ς Τίον π'ολιν ποτα-μάν Βίλοοιον ça.j)oi τριακόσιοι ίζ<γύμνκοντο.. Puis au ηιοΐψΰλλα, pag. 3o/, : Απο Ψυλλης χωρίου ί'ις Τ ίον πολιν ποτο-μαν B/ACUOE çàjïa π'. Il y a évidemment erreur dans l'une des deux citations; j'ai déjà concilié ces deux passages d'etienne de Byzance, dans mes notes sur Marcien d'héraclée, p Pag. 288, Ίρίμύλη, etc donné par nos deux manuscrits, au lieu de τριμίλη, est peut-être la véritable leçon. La table, quoique incomplète, ainsi que nous en avons averti le lecteur au commencement de cet article, nous semble faite avec le plus grand soin. Toutefois nous ferons observer qu'elle ne donne point le nom d'anacréon cité à l'article Τίως; nous y remarquerons encore une fausse indication dans l'article de Sophocle ΛαβΑσσαιοις, pag. 31 1,1. 2 3, lisez, Λημνίαις ; et une légère omission dans l'article consacré à Asinius Quadratus, où son Histoire romaine n'est point mentionnée, histoire citée cependant par Etienne de Byzance, aux mots : AvSnov όξΰζιοι et Θαψτπλις. Au nombre des améliorations introduites dans le texte par le nouvel éditeur j'indiquerai un passage du poète Callinus, pag. 282, 1. 33, faussement attribué dans les éditions précédentes à Callimaque. Cette correction me semble très-judicieuse, parce qu'etienne de Byzance n'aurait pas écrit vmçcf. κα^λιμίχω τπιητη, mais simplement mpà Καλλ<μάχω, comme on peut le voir dans tous les endroits où il cite ce der-

18 ( 18 ) nier écrivain. La restitution du nom de Callinus a de plus l'avantage d'augmenter le nombre des sources où a puisé notre géographe 1. Telles sont les observations que nous a 'suggérées la lecture du livre de M. Westermann. Nous pensons qu'il approuvera notre franchise, et qu'il ne trouvera point notre examen critique trop minutieux. Le texte d'étienne de Byzance est loin d'être correct, et il exercera encore longtemps la sagacité des philologues, avant qu'il soit arrivé ίι sa dernière perfection. En attendant le commentaire qui doit faire suite au texte d'étienne de Byzance, et qui ne saurait manquer d'être digne du sa voir de l'habile éditeur, nous croyons devoir remercier, au nom de la science, M. Westermann du grand travail qu'il vient de nous donner. La première partie a été achevée d'une manière très honorable, et nous avons tout lieu d'espérer que la fin répondra au commencement '-. E. MILLER. ' Afin d'enrichir la liste des écrivains tic l'antiquité, je consignerai ici les noms de deux auteurs, l'un égyptien et l'autre babylonien, inconnus, je pense, jusqu'à ce jour, et mentionnés dans le manuscrit grec 11 a5o6 ; le premier, sous le nom de ΦΝΑΙΣ ο A'iy ύπτιος, fol. 2 1 r, et fol. 79 r ; et le second, sous celui de MESAXS ο Βαβυλώνιος, fol. 201 v. On trouve encore cité dans le même manuscrit, fol. i6fi v, un autre astrologue nommé ο ΦΛΩΡΪ.ΝΤΙΝ02. 2 Nous compléterons ici l'errala donné par l'éditeur, page xxiv de la préface, four les accents, pag. i4, lig. îg, (ί>ασκ ήμ.ασιν mit, lisez, βοσκημ-ασιν ; p. 36, 1. 2, Αλω *. ; lis. 'Α.κω π. ; p. 42, 1.1, ί\ y ; lis. tr «; p. 65,1. 25, οίκουιτίς; lis. οιχονντίς-,ρ. 98, 1. 20, Kopo[ju.ccvioi] ; lis. [Kορο]μοίνιοι, puisque Kopo est la partie suppléée ; p. 12/1, J. 4 1, n; lis. M ; p. ι3ι, I. 38, ασ"ιί ; lis. ώσ% ; p. 181, <srpunç ; lis. ι&ράτω ; p I. 3g, m; lis. Saumaise proposait xcu; p. 228,!. 8, Π αυυ-αρχαι-, Jis. ΐίαυσαρκαι ; p. 2 Γ) 2, 1. 2 G, cti/7ti ; lis. autti ou α,υτη ; p. 278, 1. 36, κησ%ν ; lis. κτίσ%ν-, p. 3ι 1, i. 18, Ατολ. ; lis. 'Αττολ. ; p. 313, 1. 3a, Ayiov ; lis. Âyiov. Fautes d'orthographe : Pag. 17, lig. 26, avvolipiaiv ; lis. συναίρίσιν; p. 5", 1. 8, 'ΐΙρωΛτος; lis. 'HpôScToç ; p. 68, I. 34, SicuJïhov : lis. Σκυθ/xoV ; p. 70, 1.,'ιο, Boom9/>oî ; lis. Btpa^pa ; p. 88, 1. 17, 'πτίποίκικ^αι ; lis. τζί-άοιν-ίλται ; p. 101, I. 4, 'Υρκα,ων, lis. 'ΧρκΛνων ; p. 226, νίμοτο ; lis. ίνίμοντο ; p. 23g, L 7, Σνώττtt ιστίίριος, lis. Σινωπ» 7rlfpioç; p. 24ο, 1. ig, Αίυκόσορος: lis. Λΐυκόσυρο: ; p. 3ου, i. ι4, Πίλλ/raîof; lis. Πίλίνναιος. PARIS, IMPRIMERIE ROYALE

Session novembre 2009

Session novembre 2009 ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΕΘΝΙΚΗΣ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ MINISTÈRE GREC DE L ÉDUCATION NATIONALE ET DES CULTES CERTIFICATION EN LANGUE FRANÇAISE NIVEAU ÉPREUVE B1 sur l échelle proposée

Διαβάστε περισσότερα

ΕΞΕΤΑΣΤΕΑ ΥΛΗ ΣΤΑ ΓΑΛΛΙΚΑ

ΕΞΕΤΑΣΤΕΑ ΥΛΗ ΣΤΑ ΓΑΛΛΙΚΑ ΤΑΞΗ Α ΓΥΜΝΑΣΙΟΥ (Τµήµα Α1 και Α2) Méthode : Action.fr-gr1, σελ. 8-105 (Ενότητες 0, 1, 2, 3 µε το λεξιλόγιο και τη γραµµατική που περιλαµβάνουν) Οι διάλογοι και οι ερωτήσεις κατανόησης (pages 26-27, 46-47,

Διαβάστε περισσότερα

Βασιλική Σαμπάνη 2013. Μαντάμ Μποβαρύ: Αναπαραστάσεις φύλου και σεξουαλικότητας

Βασιλική Σαμπάνη 2013. Μαντάμ Μποβαρύ: Αναπαραστάσεις φύλου και σεξουαλικότητας Βασιλική Σαμπάνη 2013 Μαντάμ Μποβαρύ: Αναπαραστάσεις φύλου και σεξουαλικότητας 200 Διαγλωσσικές Θεωρήσεις μεταφρασεολογικός η-τόμος Interlingual Perspectives translation e-volume ΜΑΝΤΑΜ ΜΠΟΒΑΡΥ: ΑΝΑΠΑΡΑΣΤΑΣΕΙΣ

Διαβάστε περισσότερα

«La nuit offre l abîme, promet la lumière. La poésie promet la lumière, offre l abîme. Et l inverse».

«La nuit offre l abîme, promet la lumière. La poésie promet la lumière, offre l abîme. Et l inverse». AERITES. «La nuit offre l abîme, promet la lumière. La poésie promet la lumière, offre l abîme. Et l inverse». En 2003, j ai entrepris de mettre en images la collection de poèmes de mon ami Dimitris Chalazonitis,

Διαβάστε περισσότερα

ΕΘΝΙΚΗ ΣΧΟΛΗ ΗΜΟΣΙΑΣ ΙΟΙΚΗΣΗΣ ΙE ΕΚΠΑΙ ΕΥΤΙΚΗ ΣΕΙΡΑ ΤΜΗΜΑ ΠΕΡΙΦΕΡΕΙΑΚΗΣ ΙΟΙΚΗΣΗΣ ΤΕΛΙΚΗ ΕΡΓΑΣΙΑ

ΕΘΝΙΚΗ ΣΧΟΛΗ ΗΜΟΣΙΑΣ ΙΟΙΚΗΣΗΣ ΙE ΕΚΠΑΙ ΕΥΤΙΚΗ ΣΕΙΡΑ ΤΜΗΜΑ ΠΕΡΙΦΕΡΕΙΑΚΗΣ ΙΟΙΚΗΣΗΣ ΤΕΛΙΚΗ ΕΡΓΑΣΙΑ Ε ΕΘΝΙΚΗ ΣΧΟΛΗ ΗΜΟΣΙΑΣ ΙΟΙΚΗΣΗΣ ΙE ΕΚΠΑΙ ΕΥΤΙΚΗ ΣΕΙΡΑ ΤΜΗΜΑ ΠΕΡΙΦΕΡΕΙΑΚΗΣ ΙΟΙΚΗΣΗΣ ΤΕΛΙΚΗ ΕΡΓΑΣΙΑ ΘΕΜΑ: Η ΣΥΝΕΡΓΑΣΙΑ ΗΜΟΣΙΟΥ-Ι ΙΩΤΙΚΟΥ ΤΟΜΕΑ ΓΙΑ ΤΗΝ ΠΟΙΟΤΙΚΗ ΑΝΑΒΑΘΜΙΣΗ ΚΑΙ ΤΗ ΒΕΛΤΙΩΣΗ ΤΗΣ ΑΝΤΑΓΩΝΙΣΤΙΚΟΤΗΤΑΣ

Διαβάστε περισσότερα

Θέμα εργασίας: Η διάκριση των εξουσιών

Θέμα εργασίας: Η διάκριση των εξουσιών Μάθημα: Συνταγματικό Δίκαιο Εξάμηνο: Α Υπεύθυνος καθηγητής: κ. Δημητρόπουλος Ανδρέας Θέμα εργασίας: Η διάκριση των εξουσιών Ονοματεπώνυμο: Τζανετάκου Βασιλική Αριθμός μητρώου: 1340200400439 Εξάμηνο: Α

Διαβάστε περισσότερα

Η ΖΩΓΡΑΦΙΚΗ ΤΗΣ ΡΟΥΛΗΣ ΜΠΟΥΑ ΧΑΡΑΚΤΗΡΙΖΕΤΑΙ ΑΠΟ ΜΙΑ ΠΡΟΣΠΑΘΕΙΑ ΑΠΟΔΟΣΗΣ Σ ΤΑ ΕΡΓΑ ΑΥΤΗΣ ΤΗΣ ΕΝΟΤΗΤΑΣ ΠΟΥ ΣΤΟ ΣΥΝΟΛΟ ΤΟΥΣ ΕΙΝΑΙ ΕΡΓΑ ΜΕΣΑΙΩΝ ΚΑΙ ΜΙΚΡΩΝ

Η ΖΩΓΡΑΦΙΚΗ ΤΗΣ ΡΟΥΛΗΣ ΜΠΟΥΑ ΧΑΡΑΚΤΗΡΙΖΕΤΑΙ ΑΠΟ ΜΙΑ ΠΡΟΣΠΑΘΕΙΑ ΑΠΟΔΟΣΗΣ Σ ΤΑ ΕΡΓΑ ΑΥΤΗΣ ΤΗΣ ΕΝΟΤΗΤΑΣ ΠΟΥ ΣΤΟ ΣΥΝΟΛΟ ΤΟΥΣ ΕΙΝΑΙ ΕΡΓΑ ΜΕΣΑΙΩΝ ΚΑΙ ΜΙΚΡΩΝ Η ΖΩΓΡΑΦΙΚΗ ΤΗΣ ΡΟΥΛΗΣ ΜΠΟΥΑ ΧΑΡΑΚΤΗΡΙΖΕΤΑΙ ΑΠΟ ΜΙΑ ΠΡΟΣΠΑΘΕΙΑ ΑΠΟΔΟΣΗΣ ΤΗΣ ΧΑΜΕΝΗΣ ΑΘΩΟΤΗΤΑΣ ΜΕ ΒΑΣΗ ΤΗ NAIF ΖΩΓΡΑΦΙΚΗ. Ι ΣΤΟΡΙΕΣ ΠΟΥ ΕΧΟΥΝ ΣΑΝ ΘΕΜΑ ΣΚΗΝΕΣ ΑΠΟ ΤΗΝ ΚΑΘΗΜΕΡΙΝΟΤΗΤΑ ΜΑΣ ΑΛΛΑ ΚΑΙ ΤΑ ΠΑΙΔΙΚΑ

Διαβάστε περισσότερα

Evangile selon Marc Les types de texte grecs (120-380) et traduction française Chapitres 1-8

Evangile selon Marc Les types de texte grecs (120-380) et traduction française Chapitres 1-8 Révision 23.4.09 Evangile selon Marc Les types de texte grecs (120-380) et traduction française Chapitres 1-8 2 3 Introduction Présentation générale L Evangile selon Marc qu on peut lire en grec aujourd

Διαβάστε περισσότερα

Monsieur Pierre Fabre Président Fondateur

Monsieur Pierre Fabre Président Fondateur Les Laboratoires Pierre Fabre, second groupe pharmaceutique indépendant francais, ont réalisé un chiffre d affaires de près de 2 milliards d euros en 2012, don t 54% à l international. Leurs activités

Διαβάστε περισσότερα

PLUSIEURS FABLES DE BABRIOS SUR TABLETTES DE CIRE. D. G. Hesseling,

PLUSIEURS FABLES DE BABRIOS SUR TABLETTES DE CIRE. D. G. Hesseling, PLUSIEURS FABLES DE BABRIOS SUR TABLETTES DE CIRE. D. G. Hesseling, On waxen iablets witli fables of Βabrias ( Tabulœ ceratœ Assendelftianœ), dans The Journal of Hellenic studies, vol. XIII, part. II,

Διαβάστε περισσότερα

Ο Στρατής Πασχάλης, µεταφραστής του Ρακίνα

Ο Στρατής Πασχάλης, µεταφραστής του Ρακίνα Άννα Ταµπάκη Καθηγήτρια στο Τµήµα Θεατρικών Σπουδών Εθνικό και Καποδιστριακό Πανεπιστήµιο Αθηνών Ο Στρατής Πασχάλης, µεταφραστής του Ρακίνα Ι. Η γνωριµία µου µε τον Ρακίνα σε τρεις χρονικότητες Χρόνος

Διαβάστε περισσότερα

ιί DES CONFERENCE i'a. i Le ti 1 ' A. b li e ii eo τα in ci'ale:x.cincli"ie le 3 Mars 1893 VIGTOll NOURRISSON

ιί DES CONFERENCE i'a. i Le ti 1 ' A. b li e ii eo τα in ci'ale:x.cincliie le 3 Mars 1893 VIGTOll NOURRISSON LA Λ ιί DES 171' 1 jmlijw! CONFERENCE i'a. i Le ti 1 ' A. b li e ii eo τα in ci'ale:x.cincli"ie le 3 Mars 1893 VIGTOll NOURRISSON Conservateur de la Bibliothèque Municipale d'alexandrie ALEXANDRIE D'EGYPTE

Διαβάστε περισσότερα

ΤΕΧΝΙΤΗΣ ΠΕΤΡΑΣ. Ήπειρος (Ελλάδα)

ΤΕΧΝΙΤΗΣ ΠΕΤΡΑΣ. Ήπειρος (Ελλάδα) Ονοματεπώνυμο ΚΑΛΑΜΠΟΚΗΣ ΓΕΩΡΓΙΟΣ 1969 Μιχαλίτσι (Ήπειρος) Έτη δραστηριότητας ως τεχνίτης Δουλεύει από 15 ετών Ήπειρος (Ελλάδα) Οργανώνει το συνεργείο κατά περίπτωση Έμαθε την τέχνη από τον πατέρα και

Διαβάστε περισσότερα

PREMIER CHANT CHORIQUE

PREMIER CHANT CHORIQUE ÉTUDE CRITIQUE DU PREMIER CHANT CHORIQUE DES PHÉNICIENNES D'EURIPIDE OUVRAGES DU MÈMU AUTEUR Méningite cérébro-spinale épiderniique «In chcial. observée en IHî«en ÎΫ,T»te. Alexandrie, chez Mourès, 1878.

Διαβάστε περισσότερα

Photoionization / Mass Spectrometry Detection for Kinetic Studies of Neutral Neutral Reactions at low Temperature: Development of a new apparatus

Photoionization / Mass Spectrometry Detection for Kinetic Studies of Neutral Neutral Reactions at low Temperature: Development of a new apparatus Photoionization / Mass Spectrometry Detection for Kinetic Studies of Neutral Neutral Reactions at low Temperature: Development of a new apparatus , 542, id.a69 X 3 Σg Nouvelles surfaces d'énergie potentielle

Διαβάστε περισσότερα

ΤΟ ΜΑΡΙΑΝΟ ΕΚΠΑΙΔΕΥΤΙΚΟ ΥΦΟΣ

ΤΟ ΜΑΡΙΑΝΟ ΕΚΠΑΙΔΕΥΤΙΚΟ ΥΦΟΣ 8 Raimon Novell ΤΟ ΜΑΡΙΑΝΟ ΕΚΠΑΙΔΕΥΤΙΚΟ ΥΦΟΣ Η ΜΑΡΙΑΝΉ ΠΑΙΔΑΓΩΓΙΚΗ ΑΠΑΝΤΗΣΗ ΜΕ ΒΑΣΗ ΤΙΣ ΡΙΖΕΣ ΚΑΙ ΤΗΝ ΠΑΡΑΔΟΣΗ ΤΗΣ ΚΑΙ ΟΙ ΣΥΓΧΡΟΝΕΣ ΠΡΟΚΛΗΣΕΙΣ 1.- ΑΠΟΣΤΟΛΗ, ΧΑΡΙΣΜΑ, ΠΑΡΑΔΟΣΗ ΚΑΙ ΜΑΡΙΑΝΟ ΕΚΠΑΙΔΕΥΤΙΚΟ ΥΦΟΣ

Διαβάστε περισσότερα

EUROPEAN CONFERENCE OF PRESIDENTS OF PARLIAMENT LIMASSOL, CYPRUS, 10-12 JUNE 2010

EUROPEAN CONFERENCE OF PRESIDENTS OF PARLIAMENT LIMASSOL, CYPRUS, 10-12 JUNE 2010 EUROPEAN CONFERENCE OF PRESIDENTS OF PARLIAMENT LIMASSOL, CYPRUS, 10-12 JUNE 2010 Closing address by the President of the House of Representatives, Mr. Marios Garoyian Mr. President of the Parliamentary

Διαβάστε περισσότερα

Pour les examens du certificate de connaissance de la langue grecque

Pour les examens du certificate de connaissance de la langue grecque MINIST ÈRE DE L ÉDUCATION, DE LA FORMATION TOUT AU LONG DE LA VIE ET DES CULTES C E N T R E D E L A L A N G U E G R E C Q U E Guide Pour les examens du certificate de connaissance de la langue grecque

Διαβάστε περισσότερα

ΔΙΠΛΩΜΑΤΙΚΗ ΕΡΓΑΣΙΑ «Ελληνο-ισπανική κοινότητα: η διατήρηση της ισπανικής γλώσσας στις μεικτές οικογένειες»

ΔΙΠΛΩΜΑΤΙΚΗ ΕΡΓΑΣΙΑ «Ελληνο-ισπανική κοινότητα: η διατήρηση της ισπανικής γλώσσας στις μεικτές οικογένειες» ΑΡΙΣΤΟΤΕΛΕΙΟ ΠΑΝΕΠΙΣΤΗΜΙΟ ΘΕΣΣΑΛΟΝΙΚΗΣ ΠΑΙΔΑΓΩΓΙΚΗ ΣΧΟΛΗ ΤΜΗΜΑ ΕΠΙΣΤΗΜΩΝ ΠΡΟΣΧΟΛΙΚΗΣ ΑΓΩΓΗΣ ΚΑΙ ΕΚΠΑΙΔΕΥΣΗΣ ΚΟΙΝΟ ΕΛΛΗΝΟΓΑΛΛΙΚΟ ΜΕΤΑΠΤΥΧΙΑΚΟ ΠΡΟΓΡΑΜΜΑ ΣΠΟΥΔΩΝ «ΔΙΔΑΚΤΙΚΕΣ ΤΗΣ ΠΟΛΥΓΛΩΣΣΙΑΣ ΚΑΙ ΓΛΩΣΣΙΚΕΣ

Διαβάστε περισσότερα

Τεχνικές του δράματος και Διδακτική των ζωντανών γλωσσών. Η συμβολή τους στη διαμόρφωση διαπολιτισμικής συνείδησης

Τεχνικές του δράματος και Διδακτική των ζωντανών γλωσσών. Η συμβολή τους στη διαμόρφωση διαπολιτισμικής συνείδησης Αντώνης Χασάπης 839 Αντώνης Χασάπης Εκπαιδευτικός, Μεταπτυχιακός ΠΔΜ, Ελλάδα Résumé Dans le domaine de la didactique des langues vivantes l intérêt de la recherche scientifique se tourne vers le développement

Διαβάστε περισσότερα

http://www.projethomere.com/forum/viewtopic.php?f=8&t=1028

http://www.projethomere.com/forum/viewtopic.php?f=8&t=1028 Projet Homère Voir le sujet - Proposition 41 http://www.projethomere.com/forum/viewtopic.php?f=8&t=1028 Page 1 of 4 Projet Homère Le site de la Langue Grecque Retour vers l'accueil Déconnexion [ Helene

Διαβάστε περισσότερα

Η ορολογική νοοτροπία. La mentalité technologique. Μαρία Καρδούλη ΠΕΡΙΛΗΨΗ. Maria Kardouli RESUMÉ

Η ορολογική νοοτροπία. La mentalité technologique. Μαρία Καρδούλη ΠΕΡΙΛΗΨΗ. Maria Kardouli RESUMÉ Η ορολογική νοοτροπία Μαρία Καρδούλη ΠΕΡΙΛΗΨΗ Από τον Homo Erectus φτάνουμε οσονούπω στον Homo Semanticus, εφόσον το πείραμα του Web semantique (σημασιολογικού Ιστού) στεφθεί με επιτυχία. Χαρακτηριστικά

Διαβάστε περισσότερα

http://www.projethomere.com/forum/viewtopic.php?f=10&t=15&p=1678

http://www.projethomere.com/forum/viewtopic.php?f=10&t=15&p=1678 Page 1 sur 7 Projet Homère Le site de la Langue Grecque Retour vers l'accueil Déconnexion [ Elpida ] 0 nouveau message FAQ Rechercher Membres Panneau de contrôle de l utilisateur Dernière visite le : Mer

Διαβάστε περισσότερα

ΔΙΔΑΚΤΙΚΗ ΤΩΝ ΞΕΝΩΝ ΓΛΩΣΣΩΝ

ΔΙΔΑΚΤΙΚΗ ΤΩΝ ΞΕΝΩΝ ΓΛΩΣΣΩΝ ΑΡΙΣΤΟΤΕΛΕΙΟ ΠΑΝΕΠΙΣΤΗΜΙΟ ΘΕΣΣΑΛΟΝΙΚΗΣ ΑΝΟΙΚΤΑ ΑΚΑΔΗΜΑΪΚΑ ΜΑΘΗΜΑΤΑ ΔΙΔΑΚΤΙΚΗ ΤΩΝ ΞΕΝΩΝ ΓΛΩΣΣΩΝ Ενότητα 5: Structuro-Globale Audio-Visuelle (SGAV) ΚΙΓΙΤΣΙΟΓΛΟΥ-ΒΛΑΧΟΥ ΑΙΚΑΤΕΡΙΝΗ ΤΜΗΜΑ ΓΑΛΛΙΚΗΣ ΓΛΩΣΣΑΣ ΚΑΙ

Διαβάστε περισσότερα

C.E.R.C.L.E FRANCO-HELLENIQUE BULLETIN. D information

C.E.R.C.L.E FRANCO-HELLENIQUE BULLETIN. D information 1 C.E.R.C.L.E FRANCO-HELLENIQUE Mars 2009 N 53 LE BULLETIN D information Sommaire Editorial Page 1 Souvenirs de voyage Page 7 Conférence de M.Claude RE- GNIER «L enfant, son concept et sa prise en charge

Διαβάστε περισσότερα

ÉPREUVE 4 production orale et médiation

ÉPREUVE 4 production orale et médiation ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙ ΕΙΑΣ ΙΑ ΒΙΟΥ ΜΑΘΗΣΗΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DE LA FORMATION CONTINUE ET DES CULTES CERTIFICATION EN LANGUE FRANÇAISE NIVEAU B2 sur l

Διαβάστε περισσότερα

Inscriptions de Delphes, la liste des Théorodoques

Inscriptions de Delphes, la liste des Théorodoques André Plassart Inscriptions de Delphes, la liste des Théorodoques In: Bulletin de correspondance hellénique. Volume 45, 1921. pp. 1-85. Citer ce document / Cite this document : Plassart André. Inscriptions

Διαβάστε περισσότερα

ΙΑΓΩΝΙΣΜΟΣ ΕΚΠΑΙ ΕΥΤΙΚΩΝ ΕΤΟΥΣ 2005. Σάββατο 2-4-2005

ΙΑΓΩΝΙΣΜΟΣ ΕΚΠΑΙ ΕΥΤΙΚΩΝ ΕΤΟΥΣ 2005. Σάββατο 2-4-2005 ΑΝΩΤΑΤΟ ΣΥΜΒΟΥΛΙΟ ΕΠΙΛΟΓΗΣ ΠΡΟΣΩΠΙΚΟΥ ΚΕΝΤΡΙΚΗ ΕΠΙΤΡΟΠΗ ΙΑΓΩΝΙΣΜΟΥ ΙΑΓΩΝΙΣΜΟΣ ΕΚΠΑΙ ΕΥΤΙΚΩΝ ΕΤΟΥΣ 2005 ΚΛΑ ΟΣ ΠΕ05 ΓΑΛΛΙΚΗΣ ΓΛΩΣΣΑΣ EΞΕΤΑΣΗ ΣΤΗ ΕΥΤΕΡΗ ΘΕΜΑΤΙΚΗ ΕΝΟΤΗΤΑ «Ειδική ιδακτική και Παιδαγωγικά-Γενική

Διαβάστε περισσότερα

SOMMAIRE : Editorial p. 2

SOMMAIRE : Editorial p. 2 Voici les élèves de la Section hellénique et ceux des classes de 2nde 1, 2 et 3, de la Section française qui ont participé à la création de ce numéro : ΑΥΛΑΚΙΏΤΗΣ Χαράλαμπος, Δ1 BAHRI Saria, 2nde3 BARDOUT

Διαβάστε περισσότερα

Τίτλοι Σπουδών. Επιστηµονικές Εργασίες

Τίτλοι Σπουδών. Επιστηµονικές Εργασίες ΒΙΟΓΡΑΦΙΚΟ ΣΗΜΕΙΩΜΑ ΜΑΡΩ ΠΑΤΕΛΗ ΑΝΑΛΗΡΩΤΡΙΑ ΚΑΘΗΓΗΤΡΙΑ ΤΜΗΜΑ ΓΑΛΛΙΚΗΣ ΓΛΩΣΣΑΣ ΚΑΙ ΦΙΛΟΛΟΓΙΑΣ Τίτλοι Σπουδών Ι. Πανεπιστηµιακοί Τίτλοι 1981 Πτυχίο (Licence ès Lettres) Γαλλικής Γλώσσας και Φιλολογίας του

Διαβάστε περισσότερα

110 L anthropologie politique d aristote1 abstract

110 L anthropologie politique d aristote1 abstract 110 L anthropologie politique d aristote 1 abstract My paper examines a number of questions arising from Aristotle s definition of man as a political animal. Is the term political exclusive to humans?

Διαβάστε περισσότερα

Φλώρα Στάμου, Τριαντάφυλλος Τρανός, Σωφρόνης Χατζησαββίδης

Φλώρα Στάμου, Τριαντάφυλλος Τρανός, Σωφρόνης Χατζησαββίδης Φλώρα Στάμου, Τριαντάφυλλος Τρανός, Σωφρόνης Χατζησαββίδης. H «ανάγνωση» και η «παραγωγή» πολυτροπικότητας σε μαθησιακό περιβάλλον: πρώτες διαπιστώσεις απο μια διδακτική εφαρμογή. Μελέτες για την ελληνική

Διαβάστε περισσότερα

MARKSCHEME BARÈME DE NOTATION ESQUEMA DE CALIFICACIÓN

MARKSCHEME BARÈME DE NOTATION ESQUEMA DE CALIFICACIÓN IB DIPLOMA PROGRAMME PROGRAMME DU DIPLÔME DU BI PROGRAMA DEL DIPLOMA DEL BI M06/2/ABMGR/SP1/GRE/TZ0/XX/M MARKSCHEME BARÈME DE NOTATION ESQUEMA DE CALIFICACIÓN May / mai / mayo 2006 MODERN GREEK / GREC

Διαβάστε περισσότερα

Traduction de la chanson de Notis

Traduction de la chanson de Notis Page 1 sur 7 Projet Homère Le site de la Langue Grecque Retour vers l'accueil Déconnexion [ Elpida ] 0 nouveau message FAQ Rechercher Membres Panneau de contrôle de l utilisateur Dernière visite le : Mer

Διαβάστε περισσότερα

NIVEAUX C1&C2 sur l échelle proposée par le Conseil de l Europe

NIVEAUX C1&C2 sur l échelle proposée par le Conseil de l Europe ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DES CULTES CERTIFICATION EN LANGUE FRANÇAISE NIVEAUX C1&C2 sur l échelle proposée par le Conseil de l

Διαβάστε περισσότερα

ΤΕΣΣΕΡΑ ΣΗΜΕΙΑ ΓΙΑ ΕΝΑΝ ΠΟΙΗΤΗ ΤΗΣ ΖΩΓΡΑΦΙΚΗΣ

ΤΕΣΣΕΡΑ ΣΗΜΕΙΑ ΓΙΑ ΕΝΑΝ ΠΟΙΗΤΗ ΤΗΣ ΖΩΓΡΑΦΙΚΗΣ ΤΕΣΣΕΡΑ ΣΗΜΕΙΑ ΓΙΑ ΕΝΑΝ ΠΟΙΗΤΗ ΤΗΣ ΖΩΓΡΑΦΙΚΗΣ Π ΡΩΤΟ Σ ΗΜΕΙΟ Τ Ο ΕΡΓΟ ΤΟΥ Γ ΙΑΝΝΗ Μ ΟΥΧΑΣΙΡΗ ΠΡΟΚΥΠΤΕΙ ΑΠΟ ΕΝΑ ΣΥΝΔΥΑΣΜΟ ΠΑΙΔΙΚΗΣ ΦΑΝΤΑΣΙΑΣ ΚΑΙ ΧΕΙΡΟΥΡΓΙΚΗΣ ΛΕΠΤΟΤΗΤΑΣ. Η ΚΟΙΝΩΝΙΑ, ΟΠΩΣ ΔΙΑΛΕΓΕΙ ΤΟΝ ΣΤΡΑΤΙΩΤΗ

Διαβάστε περισσότερα

Ηαχόρταγη μικρή κάμπια. La chenille qui fait des trous. Ηαχόρταγη μικρή κάμπια. La chenille qui fait des trous

Ηαχόρταγη μικρή κάμπια. La chenille qui fait des trous. Ηαχόρταγη μικρή κάμπια. La chenille qui fait des trous Ηαχόρταγη μικρή κάμπια La chenille qui fait des trous Ηαχόρταγη μικρή κάμπια La chenille qui fait des trous Μια νύχτα με φεγγάρι κάποιο μικρό αυγoυλάκι ήταν ακουμπισμένο πάνω σ ένα φύλλο. Dans la lumière

Διαβάστε περισσότερα

Σεµινάριο : ηµιουργήστε τα blog και τα podcast σας: Eίναι απλό!

Σεµινάριο : ηµιουργήστε τα blog και τα podcast σας: Eίναι απλό! Σεµινάριο : ηµιουργήστε τα blog και τα podcast σας: Eίναι απλό! Νέοι κύκλοι σεµιναρίων τον Ιούνιο! Σερφάρετε; Ξέρετε τι είναι τα blog; Τα podcast; Καµία ιδέα; Ούτε το 2/3 των χρηστών Internet παγκοσµίως

Διαβάστε περισσότερα

Απόφαση του Τμήματος για την υπόθεση Λέιλα Σαχίν εναντίον Τουρκίας.

Απόφαση του Τμήματος για την υπόθεση Λέιλα Σαχίν εναντίον Τουρκίας. 29/6/2004 Πρακτικά της Γραμματείας Απόφαση του Τμήματος για την υπόθεση Λέιλα Σαχίν εναντίον Τουρκίας. Στην υπόθεση Λέιλα Σαχίν εναντίον Τουρκίας, το Δικαστήριο κατέληξε ομόφωνα: Στη μη παραβίαση του άρθρου

Διαβάστε περισσότερα

ΤΑ ΝΕΑ ΜΑΣ!!!! Ο Αγιασμός στην Αδαμάντιο Σχολή. Επίσκεψη των προνηπίων στο Κτήμα Γεροβασιλείου

ΤΑ ΝΕΑ ΜΑΣ!!!! Ο Αγιασμός στην Αδαμάντιο Σχολή. Επίσκεψη των προνηπίων στο Κτήμα Γεροβασιλείου ΣΕΠΤΕΜΒΡΙΟΣ 2013 Ο Αγιασμός στην Αδαμάντιο Σχολή Οι μικροί μαθητές κάτω από την Ευλογία και τη Χάρη της εκκλησίας στον Αγιασμό για την έναρξη της νέας σχολικής χρονιάς 2013 2014. Όμορφα πρόσωπα, χαρούμενα,

Διαβάστε περισσότερα

ΑΝΝΑ ΤΑΜΠΑΚΗ. Ιστορία και θεωρία της µετάφρασης 18 ος αιώνας Ο Διαφωτισµός

ΑΝΝΑ ΤΑΜΠΑΚΗ. Ιστορία και θεωρία της µετάφρασης 18 ος αιώνας Ο Διαφωτισµός ΑΝΝΑ ΤΑΜΠΑΚΗ Ιστορία και θεωρία της µετάφρασης 18 ος αιώνας Ο Διαφωτισµός Αθήνα 1995 Η εργασία αυτή εκπονήθηκε στο πλαίσιο του προγράµµατος του Κέντρου (τώρα Ινστιτούτου) Νεοελληνικών Ερευνών του Εθνικού

Διαβάστε περισσότερα

ΨΥΧΙΣΜΟΣ και ΔΙΓΛΩΣΣΙΑ

ΨΥΧΙΣΜΟΣ και ΔΙΓΛΩΣΣΙΑ ΨΥΧΙΣΜΟΣ και ΔΙΓΛΩΣΣΙΑ Γεώργιος Μπούρας Δρ. Κλινικής Ψυχολογίας Ψυχαναλυτής Β Ψυχιατρική Κλινική Πανεπιστημιακό Γενικό Νοσοκομείο Αττικόν PSYCHISME ET BILINGUISME Georges Bouras Dr. en psychologie clinique

Διαβάστε περισσότερα

INSTRUCTIONS À L INTENTION DES EXAMINATEURS

INSTRUCTIONS À L INTENTION DES EXAMINATEURS ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙ ΕΙΑΣ ΙΑ ΒΙΟΥ ΜΑΘΗΣΗΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DE LA FORMATION CONTINUE ET DES CULTES CERTIFICATION EN LANGUE FRANÇAISE NIVEAU B1 sur l

Διαβάστε περισσότερα

LA PLACE DE LA TECHNOLOGIE DΛNS

LA PLACE DE LA TECHNOLOGIE DΛNS LA PLACE DE LA TECHNOLOGIE DΛNS DIDACτiQUE DE LA TRADUCτiON SCIENτiFIQUE ΕΤ TECHNIQUE Christian Papas Ιλ ΠΕΡΙΛΗΨΗ Κάθε μεταφραστής, είτε ασχολείται με λογοτεχνικά είτε με ε.;τιστημονικά κείμενα, ονειρεύεται

Διαβάστε περισσότερα

ΚΟΙΝΗ ΕΞΕΤΑΣΗ ΟΛΩΝ ΤΩΝ ΥΠΟΨΗΦΙΩΝ ΣΤΗ ΓΑΛΛΙΚΗ ΓΛΩΣΣΑ

ΚΟΙΝΗ ΕΞΕΤΑΣΗ ΟΛΩΝ ΤΩΝ ΥΠΟΨΗΦΙΩΝ ΣΤΗ ΓΑΛΛΙΚΗ ΓΛΩΣΣΑ ΑΡΧΗ ΣΕΛΙΔΑΣ 1 ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΟΛΙΤΙΣΜΟΥ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΕΝΤΡΙΚΗ ΕΠΙΤΡΟΠΗ ΕΙΔΙΚΩΝ ΜΑΘΗΜΑΤΩΝ ΚΟΙΝΗ ΕΞΕΤΑΣΗ ΟΛΩΝ ΤΩΝ ΥΠΟΨΗΦΙΩΝ ΣΤΗ ΓΑΛΛΙΚΗ ΓΛΩΣΣΑ 20 Ιουνίου 2015 ΟΔΗΓΙΕΣ ΓΙΑ ΤΟΥΣ ΥΠΟΨΗΦΙΟΥΣ ΚΑΙ ΤΙΣ

Διαβάστε περισσότερα

Fragment d'un praktikon de la région d'athènes (avant 1204)

Fragment d'un praktikon de la région d'athènes (avant 1204) Revue des études byzantines Fragment d'un praktikon de la région d'athènes (avant 1204) Eugénie Granstrem, Igor Medvedev, Denise Papachryssanthou Résumé REB 34 1976Francep. 5-44+4 pi. Eugénie Granstrem,

Διαβάστε περισσότερα

EXTRACTION TERMINOLOGIQUE ET CORPUS ALIGNÉS ANGLAIS GREC Tita Kyriacopoulou Claude Martineau Eleni Tziafa

EXTRACTION TERMINOLOGIQUE ET CORPUS ALIGNÉS ANGLAIS GREC Tita Kyriacopoulou Claude Martineau Eleni Tziafa EXTRACTION TERMINOLOGIQUE ET CORPUS ALIGNÉS ANGLAIS GREC Tita Kyriacopoulou Claude Martineau Eleni Tziafa 28e Colloque International sur le Lexique et la Grammaire Bergen 2009 Objectifs Traitement automatique

Διαβάστε περισσότερα

ÉPREUVE 4 production orale et médiation

ÉPREUVE 4 production orale et médiation ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙ ΕΙΑΣ ΙΑ ΒΙΟΥ ΜΑΘΗΣΗΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DE LA FORMATION CONTINUE ET DES CULTES CERTIFICATION EN LANGUE FRANÇAISE NIVEAU B2 sur l

Διαβάστε περισσότερα

Mission d entreprises Françaises sur le salon ENERGY PHOTOVOLTAIC 2010

Mission d entreprises Françaises sur le salon ENERGY PHOTOVOLTAIC 2010 Mission d entreprises Françaises sur le salon ENERGY PHOTOVOLTAIC 2010 Une mission d entreprises françaises en Grèce a été organisée par la ME Ubifrance, à l occasion du salon International ENERGY PHOTOVOLTAIC

Διαβάστε περισσότερα

Session novembre 2007

Session novembre 2007 ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΕΘΝΙΚΗΣ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ MINISTÈRE GREC DE L ÉDUCATION NATIONALE ET DES CULTES CERTIFICATION EN LANGUE FRANÇAISE NIVEAU ÉPREUVE C1 sur l échelle proposée

Διαβάστε περισσότερα

LES LIEUX = ΟΙ ΧΩΡΟΙ 1) Une école de coiffure = μια σχολή κομμωτικής 2) Un salon de coiffure = ένα κομμωτήριο

LES LIEUX = ΟΙ ΧΩΡΟΙ 1) Une école de coiffure = μια σχολή κομμωτικής 2) Un salon de coiffure = ένα κομμωτήριο REVIISIION = ΕΠΑΝΑΛΗΨΗ I) TERMES DE COIFFURE LES LIEUX = ΟΙ ΧΩΡΟΙ 1) Une école de coiffure = μια σχολή κομμωτικής 2) Un salon de coiffure = ένα κομμωτήριο LES PERSONNES = ΤΑ ΑΤΟΜΑ 1) Un coiffeur = ένας

Διαβάστε περισσότερα

INSCRIPTIONS D'ÉPOQUE HELLÉNISTIQUE

INSCRIPTIONS D'ÉPOQUE HELLÉNISTIQUE M I C H E L ROSTOVTZEKF PROFESSEUR A l'université DE Y AT-Ε MEMBRE DE i/lnstitut DE FRANCE TROIS INSCRIPTIONS D'ÉPOQUE HELLÉNISTIQUE DE THÉANGÉLA EN CARIE P Extrait de la Revue des Etudes Anciennes. Tome

Διαβάστε περισσότερα

L ECHO D EUGENE. Des élèves fatigués. No 10 * Avril 2013

L ECHO D EUGENE. Des élèves fatigués. No 10 * Avril 2013 L ECHO D EUGENE No 10 * Avril 2013 Ιλάειρα Μισιρλιάδη, ΣΤ2 Des élèves fatigués L es élèves du LFH sont-ils fatigués? Nous avons rencontré certains d entre eux pour recueillir leur témoignage. Nous avons

Διαβάστε περισσότερα

Ιστορία, θεωρίες και θεσμοί της Ευρωπαϊκής Ενοποίησης

Ιστορία, θεωρίες και θεσμοί της Ευρωπαϊκής Ενοποίησης ΑΡΙΣΤΟΤΕΛΕΙΟ ΠΑΝΕΠΙΣΤΗΜΙΟ ΘΕΣΣΑΛΟΝΙΚΗΣ ΑΝΟΙΚΤΑ ΑΚΑΔΗΜΑΙΚΑ ΜΑΘΗΜΑΤΑ Ιστορία, θεωρίες και θεσμοί της Ευρωπαϊκής Ενοποίησης Μάθημα 3 ο : Η ευρωπαϊκή ενοποίηση στην δεκαετία του 1960 Ιωάννης Παπαγεωργίου,

Διαβάστε περισσότερα

MÉTAPHORE ESSAI 488 M839E DANS LA LANGUE GRECQUE. LOUIS MOREL Privat-docont à VUniyeMÎfcé de Genève, GENÈVE. .ι m Ρ. w, 1 PAK

MÉTAPHORE ESSAI 488 M839E DANS LA LANGUE GRECQUE. LOUIS MOREL Privat-docont à VUniyeMÎfcé de Genève, GENÈVE. .ι m Ρ. w, 1 PAK ESSAI SUR LA MÉTAPHORE DANS LA LANGUE GRECQUE LES NOMS D'ANIMAUX PRIS MÉTAPHORIQUEMENT PAK LOUIS MOREL Privat-docont à VUniyeMÎfcé de Genève, GENÈVE IMPRIMERIE CHARLES SCHUCHARDT.ι m Ρ 1879 488 M839E w,

Διαβάστε περισσότερα

Session novembre 2007

Session novembre 2007 ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΕΘΝΙΚΗΣ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ MINISTÈRE GREC DE L ÉDUCATION NATIONALE ET DES CULTES CERTIFICATION EN LANGUE FRANÇAISE NIVEAU ÉPREUVE B1 sur l échelle proposée

Διαβάστε περισσότερα

ÉPREUVE. Session mai 2011 ATTENTION ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ CERTIFICATION EN LANGUE FRANÇAISE

ÉPREUVE. Session mai 2011 ATTENTION ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ CERTIFICATION EN LANGUE FRANÇAISE ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙ ΕΙΑΣ ΙΑ ΒΙΟΥ ΜΑΘΗΣΗΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ MINISTÈRE GREC DE L ÉDUCATION DE LA FORMATION CONTINUE ET DES CULTES CERTIFICATION EN LANGUE FRANÇAISE NIVEAU ÉPREUVE

Διαβάστε περισσότερα

ENTENTE EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUÉBEC ET LA GRÈCE ΣΥΜΒΑΣΗ ΜΕΤΑΞΥ ΚΕΜΠΕΚ ΕΛΛΑΔΑΣ ΣΧΕΤΙΚΗ ΜΕ ΤΗΝ ΚΟΙΝΩΝΙΚΗ ΑΣΦΑΛΕΙΑ

ENTENTE EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUÉBEC ET LA GRÈCE ΣΥΜΒΑΣΗ ΜΕΤΑΞΥ ΚΕΜΠΕΚ ΕΛΛΑΔΑΣ ΣΧΕΤΙΚΗ ΜΕ ΤΗΝ ΚΟΙΝΩΝΙΚΗ ΑΣΦΑΛΕΙΑ GR / QUE 9 ENTENTE EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUÉBEC ET LA GRÈCE ΣΥΜΒΑΣΗ ΜΕΤΑΞΥ ΚΕΜΠΕΚ ΕΛΛΑΔΑΣ ΣΧΕΤΙΚΗ ΜΕ ΤΗΝ ΚΟΙΝΩΝΙΚΗ ΑΣΦΑΛΕΙΑ Demande de prestations du Régime de rentes du Québec Αίτηση

Διαβάστε περισσότερα

Session novembre 2009

Session novembre 2009 ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΕΘΝΙΚΗΣ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ MINISTÈRE GREC DE L ÉDUCATION NATIONALE ET DES CULTES CERTIFICATION EN LANGUE FRANÇAISE NIVEAU ÉPREUVE B2 sur l échelle proposée

Διαβάστε περισσότερα

PAR. Aristéas de Proconnèse et les Arimaspées, entre mythe et réalité

PAR. Aristéas de Proconnèse et les Arimaspées, entre mythe et réalité Folia Electronica Classica, t. 11, janvier-juin 2006. Article déposé sur la toile le 26 avril 2006. PAR AR-DEL DELÀ LES SCYTHES ET AU SUD DES HYPERBOR YPERBORÉENS

Διαβάστε περισσότερα

ÉPREUVE. Session mai 2007 ATTENTION ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΕΘΝΙΚΗΣ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ

ÉPREUVE. Session mai 2007 ATTENTION ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΕΘΝΙΚΗΣ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΕΘΝΙΚΗΣ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ MINISTÈRE GREC DE L ÉDUCATION NATIONALE ET DES CULTES CERTIFICATION EN LANGUE FRANÇAISE NIVEAU ÉPREUVE B1 sur l échelle proposée

Διαβάστε περισσότερα

Σύντομη ιστορική αναδρομή στο εργατικό κίνημα του Κεμπέκ

Σύντομη ιστορική αναδρομή στο εργατικό κίνημα του Κεμπέκ Σύντομη ιστορική αναδρομή στο εργατικό κίνημα του Κεμπέκ Η βιομηχανοποίηση του Κεμπέκ τον 19 ο αιώνα, έγινε σε συνθήκες απόλυτης ασυδοσίας της εργοδοσίας. Η κυρίαρχη αστική τάξη ήθελε το ρόλο του κράτους

Διαβάστε περισσότερα

The Journal of Juristic Papyrology Vol. XXVIII, 1998, pp. 7-18

The Journal of Juristic Papyrology Vol. XXVIII, 1998, pp. 7-18 The Journal of Juristic Papyrology Vol. XXVIII, 1998, pp. 7-18 Jean-Luc Fournet NOTES CRITIQUES SUR DES PÉTITIONS DU BAS-EMPIRE / е réunis ici quelques propositions de corrections qui donnent lieu à des

Διαβάστε περισσότερα

After Antiquity: Athènes médiévale entre le IVe et le XIIIe s.

After Antiquity: Athènes médiévale entre le IVe et le XIIIe s. After Antiquity: Athènes médiévale entre le IVe et le XIIIe s. Platon PETRIDIS Université d Athènes Changements dans la physionomie de la ville pendant la période protobyzantine (IVe VIIe s.) Abandon

Διαβάστε περισσότερα

ΑΝΑΛΥΤΙΚΟ ΠΡΟΓΡΑΜΜΑ ΣΠΟΥ ΩΝ ΓΑΛΛΙΚΗΣ ΓΛΩΣΣΑΣ

ΑΝΑΛΥΤΙΚΟ ΠΡΟΓΡΑΜΜΑ ΣΠΟΥ ΩΝ ΓΑΛΛΙΚΗΣ ΓΛΩΣΣΑΣ ΑΝΑΛΥΤΙΚΟ ΠΡΟΓΡΑΜΜΑ ΣΠΟΥ ΩΝ 1. Ειδικοί Σκοποί ΓΑΛΛΙΚΗΣ ΓΛΩΣΣΑΣ Με τη διδασκαλία της γαλλικής γλώσσας στο Γυµνάσιο επιδιώκεται οι µαθητές να αναπτύξουν την επικοινωνιακή ικανότητα, και ειδικότερα: Να κατανοούν

Διαβάστε περισσότερα

Traduction de la chanson de Notis

Traduction de la chanson de Notis Page 1 sur 7 Projet Homère Le site de la Langue Grecque Retour vers l'accueil Déconnexion [ Elpida ] 0 nouveau message FAQ Rechercher Membres Panneau de contrôle de l utilisateur Dernière visite le : Mer

Διαβάστε περισσότερα

«Δεξιοτέχνη της οπτικής απάτης» τον απεκάλεσε ο Γιάννης Τσαρούχης και «μεγάλη ελπίδα για το μέλλον της ελληνικής ζωγραφικής» ο Teriade.

«Δεξιοτέχνη της οπτικής απάτης» τον απεκάλεσε ο Γιάννης Τσαρούχης και «μεγάλη ελπίδα για το μέλλον της ελληνικής ζωγραφικής» ο Teriade. «ΟΠΤΙΚΗ ΑΠΑΤΗ» Γεννημένος στην Κατερίνη ο Κώστας Χαραλαμπίδης σπούδασε τις εικαστικές τέχνες στην Ελλάδα και τη Γαλλία, όπου μαθήτευσε στην Ecole des Beaux Arts δίπλα στον N. Wancker, απ όπου απέκτησε

Διαβάστε περισσότερα

http://www.projethomere.com/forum/viewtopic.php?f=10&t=15&p=3006

http://www.projethomere.com/forum/viewtopic.php?f=10&t=15&p=3006 Page 1 sur 6 Projet Homère Le site de la Langue Grecque Retour vers l'accueil Déconnexion [ Elpida ] 0 nouveau message FAQ Rechercher Membres Panneau de contrôle de l utilisateur Dernière visite le : Mer

Διαβάστε περισσότερα

THÉOLOGIE ET POÉSIE AU SERVICE DE LA FOI DANS LES HOMÉLIES SUR LE CANTIQUE DES CANTIQUES DE GRÉGOIRE DE NYSSE

THÉOLOGIE ET POÉSIE AU SERVICE DE LA FOI DANS LES HOMÉLIES SUR LE CANTIQUE DES CANTIQUES DE GRÉGOIRE DE NYSSE Manon Papin THÉOLOGIE ET POÉSIE AU SERVICE DE LA FOI DANS LES HOMÉLIES SUR LE CANTIQUE DES CANTIQUES DE GRÉGOIRE DE NYSSE En étudiant les Homélies sur le Cantique des Cantiques de Grégoire de Nysse, auteur

Διαβάστε περισσότερα

L'équipe du Journal l Echo d Eugène

L'équipe du Journal l Echo d Eugène L'équipe du Journal l Echo d Eugène Equipe de rédaction : Responsable de la rédaction B. LUYCKX, Proviseur Νεφέλη Αρδίττη Δ1 Halie Chaikalis 6ème3 Έλενα Δαβερώνη Δ1 Louise Kontogiannis, 1èreC Georges Ariane,

Διαβάστε περισσότερα

La mesure de la circonférence de la Terre par Eratosthène (Texte historique de Cléomède)

La mesure de la circonférence de la Terre par Eratosthène (Texte historique de Cléomède) La mesure de la circonférence de la Terre par Eratosthène (Texte historique de Cléomède) Résumé : Eratosthène a estimé le périmètre de la Terre, d'après son expérience, égal à 250.000 stades attiques (44250

Διαβάστε περισσότερα

Η ΕΝΕΡΓΕΙΑΚΗ ΣΗΜΑΝΣΗ ΚΑΙ ERP

Η ΕΝΕΡΓΕΙΑΚΗ ΣΗΜΑΝΣΗ ΚΑΙ ERP Η ΕΝΕΡΓΕΙΑΚΗ ΣΗΜΑΝΣΗ ΚΑΙ ERP 2 1 ΠΛΑΙΣΙΟ ΓΙΑΤΙ ΕΝΕΡΓΕΙΑΚΗ ΣΗΜΑΝΣΗ ΚΑΙ ErP? Αντιμετωπίζοντας την κλιματική αλλαγή, διασφαλίζοντας την ασφάλεια της παροχής ενέργειας2 και την αύξηση της ανταγωνιστικότητα

Διαβάστε περισσότερα

II A : RECITS DE FONDATION ET D ORIGINE

II A : RECITS DE FONDATION ET D ORIGINE IIA:RECITSDEFONDATIONETD ORIGINE Dans cette partie seront pris en considération uniquement les textes qui concernentdemanièreponctuellel originedevillesousitesdel île,soitquesoitdécrit un véritable acte

Διαβάστε περισσότερα

Mon Cahier de comparables. Aide à l'évaluation

Mon Cahier de comparables. Aide à l'évaluation Mon Cahier de comparables Aide à l'évaluation Comment utiliser mon Cahier de comparables? 1 2 3 4 5 Le présent cahier contient des fiches de propriétés qui ont été vendues dernièrement. Ce sont des transactions

Διαβάστε περισσότερα

UNITÉ λεξικό Ακουστικά Κιάλια MP3 χάρτης πυξίδα

UNITÉ λεξικό Ακουστικά Κιάλια MP3 χάρτης πυξίδα UNITÉ 0 C est parti! 0 Για να τα καταφέρεις καλύτερα στην καινούρια γλώσσα, σου προτείνουµε µερικές δραστηριότητες που θα σου φανούν πολύ χρήσιµες. Κάθε φορά που θα επιτυγχάνεις σε κάποια δραστηριότητα,

Διαβάστε περισσότερα

Επιτραπέζιος Η/Υ K30AM / K30AM-J Εγχειρίδιο χρήστη

Επιτραπέζιος Η/Υ K30AM / K30AM-J Εγχειρίδιο χρήστη Επιτραπέζιος Η/Υ K30AM / K30AM-J Εγχειρίδιο χρήστη GK9380 Ελληνικα Πρώτη Έκδοση Μάιος 2014 Copyright 2014 ASUSTeK Computer Inc. Διατηρούνται όλα τα δικαιώματα. Απαγορεύεται η αναπαραγωγή οποιουδήποτε τμήματος

Διαβάστε περισσότερα

LES NOVELLES DES EMPEREURS MACÉDONIENS

LES NOVELLES DES EMPEREURS MACÉDONIENS NICOLAS SVORONOS LES NOVELLES DES EMPEREURS MACÉDONIENS CONCERNANT LA TERRE ET LES STRATIOTES INTRODUCTION - ÉDITION COMMENTAIRES Édition posthume et index établis par P. Gounaridis CENTRE DE RECHERCHES

Διαβάστε περισσότερα

ΙΟΤΔΑΙΚΟΣ ΛΟΓΟΣ. (P. Berol. inv. 8143 ABC+7397 recto et P. Berol. inv. 7440 recto)

ΙΟΤΔΑΙΚΟΣ ΛΟΓΟΣ. (P. Berol. inv. 8143 ABC+7397 recto et P. Berol. inv. 7440 recto) V ΙΟΤΔΑΙΚΟΣ ΛΟΓΟΣ (P. Berol. inv. 8143 ABC+7397 recto et P. Berol. inv. 7440 recto) La grande révolte juive qui éclata dans les dernières années du règne de Trajan (115 117 p ) a attiré depuis longtemps

Διαβάστε περισσότερα

2006, Stavros Perentidis

2006, Stavros Perentidis Paper given at the conference Unlocking the Potential of Texts: Interdisciplinary Perspectives on Medieval Greek at the Centre for Research in the Arts, Social Sciences, and Humanities, University of Cambridge,

Διαβάστε περισσότερα

UNIVERSITE DE NICE-SOPHIA ANTIPOLIS - UFR SCIENCES Ecole Doctorale STIC THESE Présentée pour obtenir le titre de Habilitation à Diriger des Recherches de l'université de Nice Sophia Antipolis Spécialité

Διαβάστε περισσότερα

ΚΟΙΝΗ ΕΞΕΤΑΣΗ ΟΛΩΝ ΤΩΝ ΥΠΟΨΗΦΙΩΝ ΣΤΗ ΓΑΛΛΙΚΗ ΓΛΩΣΣΑ

ΚΟΙΝΗ ΕΞΕΤΑΣΗ ΟΛΩΝ ΤΩΝ ΥΠΟΨΗΦΙΩΝ ΣΤΗ ΓΑΛΛΙΚΗ ΓΛΩΣΣΑ ΑΡΧΗ ΣΕΛΙΔΑΣ 1 ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙΔΕΙΑΣ, ΔΙΑ ΒΙΟΥ ΜΑΘΗΣΗΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΕΝΤΡΙΚΗ ΕΠΙΤΡΟΠΗ ΕΙΔΙΚΩΝ ΜΑΘΗΜΑΤΩΝ ΚΟΙΝΗ ΕΞΕΤΑΣΗ ΟΛΩΝ ΤΩΝ ΥΠΟΨΗΦΙΩΝ ΣΤΗ ΓΑΛΛΙΚΗ ΓΛΩΣΣΑ 21 Ιουνίου 2012 ΟΔΗΓΙΕΣ ΓΙΑ ΤΟΥΣ ΥΠΟΨΗΦΙΟΥΣ

Διαβάστε περισσότερα

http://www.projethomere.com/forum/viewtopic.php?f=10&t=15&st=0&sk=t&sd=a&...

http://www.projethomere.com/forum/viewtopic.php?f=10&t=15&st=0&sk=t&sd=a&... Page 1 sur 6 Projet Homère Le site de la Langue Grecque Retour vers l'accueil Déconnexion [ Elpida ] 0 nouveau message FAQ Rechercher Membres Panneau de contrôle de l utilisateur Dernière visite le : Mer

Διαβάστε περισσότερα

ΚΑΘΟΛΙΚΗ ET LES AUTRES ÉPITHÈTES QUALIFIANT LE NOM ΕΚΚΛΗΣΙΑ

ΚΑΘΟΛΙΚΗ ET LES AUTRES ÉPITHÈTES QUALIFIANT LE NOM ΕΚΚΛΗΣΙΑ The Journal of Juristic Ρ ару rolo gy Vol. XXIV, 1994, pp. 191-212 Ewa Wipszycka ΚΑΘΟΛΙΚΗ ET LES AUTRES ÉPITHÈTES QUALIFIANT LE NOM ΕΚΚΛΗΣΙΑ CONTRIBUTION À L'ÉTUDE DE L'ORDRE HIÉRARCHIQUE DES ÉGLISES DANS

Διαβάστε περισσότερα

Université de Liège Faculté de Philosophie et Lettres Département des Sciences de l Antiquité

Université de Liège Faculté de Philosophie et Lettres Département des Sciences de l Antiquité Université de Liège Faculté de Philosophie et Lettres Département des Sciences de l Antiquité Entre alimentation, hygiène et médecine : le vocabulaire de l administration des simples dans le livre IX des

Διαβάστε περισσότερα

LA CRETE AUX CENT V1LLES

LA CRETE AUX CENT V1LLES LA CRETE AUX CENT V1LLES C est une opinion actuellement tres repandue, meme parmi les gens les moins cultives de la Crete, que Γ lie nourrit jadis la population de ioo villes. Et ils s etonnent qu un pays

Διαβάστε περισσότερα

Epicure, La Nature. [αλλ ο]υθεν [αυ] τοθι προσ[μ]ετρεις

Epicure, La Nature. [αλλ ο]υθεν [αυ] τοθι προσ[μ]ετρεις Page, de l édition p. 0, 37 7 4-5 9-20 24 26 27 4-5 9 20-2 24 34-35 35 36-37 Référence du passage P3, cr.2, col.4 Texte donné par l édition de référence Livre 2 Epicure, La Nature πο[ιειν] (restitué dans

Διαβάστε περισσότερα

www.eozia.fr Tarif professionnel HT de référence 2015

www.eozia.fr Tarif professionnel HT de référence 2015 52 www.eozia.fr professionnel HT de référence 2015 professionnel HT en Euros de référence HT au 22015 janvier 2013 www.eozia.fr smiso.com 53 RUBAFLEX RU Manchon isolant pour chauffage, climatisation et

Διαβάστε περισσότερα

Ετοιμασία ολοκληρωμένων οργάνων μέτρησης

Ετοιμασία ολοκληρωμένων οργάνων μέτρησης ΣΥΣΤΗΜΑ ΑΞΙΟΛΟΓΗΣΗΣ ΚΑΙ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΣΗΣ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ ΕΡΓΟ ΤΟΥ ΑΡΙΣΤΟΤΕΛΕΙΟΥ ΠΑΝΕΠΙΣΤΗΜΙΟΥ ΘΕΣΣΑΛΟΝΙΚΗΣ Ετοιμασία ολοκληρωμένων οργάνων μέτρησης Υποέργο 3: Ετοιμασία Οργάνων Μέτρησης για την Γαλλική Γλώσσα

Διαβάστε περισσότερα

Session novembre 2007

Session novembre 2007 ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΕΘΝΙΚΗΣ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ MINISTÈRE GREC DE L ÉDUCATION NATIONALE ET DES CULTES CERTIFICATION EN LANGUE FRANÇAISE NIVEAU ÉPREUVE B2 sur l échelle proposée

Διαβάστε περισσότερα

ÉPREUVE. Session mai 2008 ATTENTION ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΕΘΝΙΚΗΣ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ

ÉPREUVE. Session mai 2008 ATTENTION ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΕΘΝΙΚΗΣ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΕΘΝΙΚΗΣ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ MINISTÈRE GREC DE L ÉDUCATION NATIONALE ET DES CULTES CERTIFICATION EN LANGUE FRANÇAISE NIVEAU ÉPREUVE B2 sur l échelle proposée

Διαβάστε περισσότερα

Παιδαγωγικός Λόγος Τετράμηνη έκδοση Παιδαγωγικού Προβληματισμού

Παιδαγωγικός Λόγος Τετράμηνη έκδοση Παιδαγωγικού Προβληματισμού Παιδαγωγικός Λόγος Τετράμηνη έκδοση Παιδαγωγικού Προβληματισμού Τόμος ΙΕ 2009 Τεύχος 1 Ιδρυτής και υπεύθυνος σύμφωνα με το νόμο: Ι.Ε Θεοδωρόπουλος Υπεύθυνοι σύνταξης: Ιωάννης Ε. Θεοδωρόπουλος Καθηγητής

Διαβάστε περισσότερα

Cours de grec ancien. 3 ème et 4 ème années. Collège Saint-Julien Ath

Cours de grec ancien. 3 ème et 4 ème années. Collège Saint-Julien Ath Cours de grec ancien 3 ème et 4 ème années Collège Saint-Julien Ath «Chaque langue dit le monde à sa façon. Chacune édifie des mondes et des anti-mondes à sa manière. Le polyglotte est un homme plus libre.»

Διαβάστε περισσότερα

UNIVERSITÉ DE ROUEN U.F.R. DE PSYCHOLOGIE, SOCIOLOGIE ET SCIENCES DE L EDUCATION Département des Sciences de l Education

UNIVERSITÉ DE ROUEN U.F.R. DE PSYCHOLOGIE, SOCIOLOGIE ET SCIENCES DE L EDUCATION Département des Sciences de l Education UNIVERSITÉ DE ROUEN U.F.R. DE PSYCHOLOGIE, SOCIOLOGIE ET SCIENCES DE L EDUCATION Département des Sciences de l Education L ACCUEIL DES ENFANTS ETRANGERS DANS L ECOLE PRIMAIRE HELLENIQUE: Pratiques et Optiques

Διαβάστε περισσότερα

Session novembre 2008

Session novembre 2008 ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΕΘΝΙΚΗΣ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ MINISTÈRE GREC DE L ÉDUCATION NATIONALE ET DES CULTES CERTIFICATION EN LANGUE FRANÇAISE NIVEAU ÉPREUVE B1 sur l échelle proposée

Διαβάστε περισσότερα

Επιτραπέζιος Η/Υ ASUS M12AD and M52AD Εγχειρίδιο χρήστη

Επιτραπέζιος Η/Υ ASUS M12AD and M52AD Εγχειρίδιο χρήστη Επιτραπέζιος Η/Υ ASUS M12AD and M52AD Εγχειρίδιο χρήστη M12AD M52AD GK9559 Πρώτη Έκδοση Ιούλιος 2014 Copyright 2014 ASUSTeK Computer Inc. Διατηρούνται όλα τα δικαιώματα. Απαγορεύεται η αναπαραγωγή οποιουδήποτε

Διαβάστε περισσότερα

Θεσµοί και Ιδεολογία στη νεοελληνική κοινωνία 15 ος - 19 ος αι.

Θεσµοί και Ιδεολογία στη νεοελληνική κοινωνία 15 ος - 19 ος αι. ΕΘΝΙΚΟ Ι ΡΥΜΑ ΕΡΕΥΝΩΝ ΚΕΝΤΡΟ ΝΕΟΕΛΛΗΝΙΚΩΝ ΕΡΕΥΝΩΝ Θεσµοί και Ιδεολογία στη νεοελληνική κοινωνία 15 ος - 19 ος αι. ΠΡΩΤΟΣ ΑΠΟΛΟΓΙΣΜΟΣ ΕΝΟΣ ΕΡΕΥΝΗΤΙΚΟΥ ΠΡΟΓΡΑΜΜΑΤΟΣ ΑΘΗΝΑ 2004 Πρόλογος Το φθινόπωρο του 2000

Διαβάστε περισσότερα

ΚΟΙΝΗ ΕΞΕΤΑΣΗ ΟΛΩΝ ΤΩΝ ΥΠΟΨΗΦΙΩΝ ΣΤΗΝ ΓΑΛΛΙΚΗ ΓΛΩΣΣΑ 21 Ιουνίου 2012

ΚΟΙΝΗ ΕΞΕΤΑΣΗ ΟΛΩΝ ΤΩΝ ΥΠΟΨΗΦΙΩΝ ΣΤΗΝ ΓΑΛΛΙΚΗ ΓΛΩΣΣΑ 21 Ιουνίου 2012 ΚΟΙΝΗ ΕΞΕΤΑΣΗ ΟΛΩΝ ΤΩΝ ΥΠΟΨΗΦΙΩΝ ΣΤΗΝ ΓΑΛΛΙΚΗ ΓΛΩΣΣΑ 21 Ιουνίου 2012 ΚΕΙΜΕΝΟ Lisez le texte et répondez aux questions des activités A1 et A2. Le 14 mai, le Conseil de Paris a voté la mise en place du Pass

Διαβάστε περισσότερα

ΤΟΜΟΣ XIII, ΤΕΥΧΟΣ 2 1980

ΤΟΜΟΣ XIII, ΤΕΥΧΟΣ 2 1980 ΑΡΧΑΙΟΛΟΓΙΚΑ ΑΝΑΛΕΚΤΑ ΕΞ ΑΘΗΝΩΝ ΤΟΜΟΣ XIII, ΤΕΥΧΟΣ 2 1980 ΠΕΡΙΕΧΟΜΕΝΑ ΑΡΧΑΙΟΛΟΓΙΚΑ ΧΡΟΝΙΚΑ Σελις Page ΗΛΙΑΣ ΑΝΔΡΕΟΥ, 'Αρχαιολογική Συλλογή Ήλιδος 183-194 ΡΗΟΤΙΝΙ McGEORGE, Preliminary Report: Human Skeletons

Διαβάστε περισσότερα

DÉDICACES D'AFFRANCHIS A LARISSA (THESSALIE)

DÉDICACES D'AFFRANCHIS A LARISSA (THESSALIE) 1 DÉDICACES D'AFFRANCHIS A LARISSA (THESSALIE) Athanasios TZIAFALIAS Ancien Éphore des Antiquités préhistoriques et classiques LARISSA Laurence DARMEZIN Laboratoire HiSoMA Maison de l'orient et de la Méditerranée

Διαβάστε περισσότερα

bab.la Φράσεις: Προσωπική Αλληλογραφία Ευχές γαλλικά-ελληνικά

bab.la Φράσεις: Προσωπική Αλληλογραφία Ευχές γαλλικά-ελληνικά Ευχές : Γάμος Félicitations. Nous vous souhaitons à tous les deux tout le bonheur du monde. Συγχαρητήρια. Σας ευχόμαστε όλη την ευτυχία του κόσμου. νιόπαντρο ζευγάρι Félicitations et meilleurs vœux à vous

Διαβάστε περισσότερα